Accueil Focus Les deux outils de la QVT

Les deux outils de la QVT

L’observatoire d’analyse et d’appui au dialogue social et à la négociation

Cette entité rassemble, 3 fois par an, les syndicats interprofessionnels d’entreprise et les syndicats de salariés (sauf la CGT), piloté par la Direccte pour récapituler et analyser les différents accords collectifs passés en entreprise. Son objectif : aider à la promotion des accords d’entreprise. Elle établit un bilan annuel, quantitatif et qualitatif,  du dialogue social dans le département

En 2017, 579 accords en entreprise ont été signés dans le Var, dont 196 dans les entreprises de moins de 50 salariés. 43 % concernent l’épargne salariale, 20 % les rémunérations, 15 % la durée du travail …

Les professions qui ont signé le plus grand nombre d’accords :

  • santé humaine et action sociale,
  • transports et entreposage,
  • industrie manufacturière…

Jean Louis Picoche

Cet observatoire a pour objectif, au-delà de l’analyse et du suivi de ces accords, d’aider à leur mise en œuvre dans le cadre de la négociation collective . Le président actuel en est Jean Louis Picoche, qui représente la CPME, et le vice président Marc Dalmasso, de la CFDT.

Les participants :

  • La DIRECCTE
  • côté patronal : MEDEF – CPME – U2P – UDES – FESAC – FNSEA
  • côté salarié : FO – CFTC – UNSA – CFDT – CFE CGC

Le comité de prévention des risques psycho-sociaux (RPS)

La prévention des risques psycho-sociaux constitue un des grands enjeux nationaux de la santé au travail. Depuis près de 10 ans, organisations patronales et syndicales se réunissent de façon régulière autour des préventeurs institutionnels. Ensemble, ils s’investissent notamment dans des actions de formation-action au bénéfice des entreprises et dans des actions de communication en organisant deux colloques par an, « les matinales RPS », manifestations ouvertes à tous. Ce comité est composé des partenaires sociaux et de membres des institutions de prévention. Des actions d’information sont organisées, des formations pour les dirigeants, les salariés et les IRP

Aujourd’hui, les RPS ne sont plus un tabou, il faut qu’ils deviennent un risque comme les autres, un risque évalué et maîtrisé. 

Désormais on peut dire que le but recherché en matière de communication et de capitalisation est atteint, le Comité de Prévention des RPS 83 est visible, il suffit de taper son nom sur GOOGLE pour trouver sa production.

Membres : – UPV – UPA – UD CGT – UD CFTC – UD FO – UD CFE-CGC – UD CFDT – AIST83 – CMA – MSA – ACT MEDITERRANEE.

Françoise Franceschini
Journaliste économique

A lire aussi

Soutien aux entreprises : les Finances dans la bonne direction

Un peu plus d’un an après le premier confinement assorti des premières mesures d’accompagnement des entreprises en difficulté, les services déconcentrés de...

Un Radeau d’utilité sociale

Créée en 1998 à Fréjus par Remy Collot, l’entreprise Radeau livre des repas à domicile aux personnes malades, victimes d’accidents ou retraitées....

ADAPEI : la citoyenneté pour tous

L’Adapei var-méditerranée, association relevant de l’économie sociale, est née en 1961 ; elle a été créée par des parents d’enfants handicapés avec un...

M-ENERGY fait l’acquisition du groupe K9–GINOUVES et conforte ainsi sa stratégie de croissance

Ce 23 mars, le Groupe M-ENERGY, propriétaire des sociétés F3C, Rossi Energy, ATMC, a fait l’acquisition du Groupe K9–GINOUVES basé...

« Elles bougent » avec Naval Group

La journée internationale des droits des femmes était l’opportunité pour Naval Group Ollioules de mettre à l’honneur les femmes d’abord, et ensuite la démarche « maison » favorisant de la diversité et de l’égalité professionnelle.