Accueil Reportage Var Habitat modernise sa relation client

Var Habitat modernise sa relation client

L’Office Var Habitat, premier bailleur social du département avec plus de 15 000 logements, met en œuvre son nouveau projet d’entreprise à la faveur d’un service dédié à la relation client.

Ses 8 agences implantées dans les bassins d’emploi du Var sont à présent managées par 4 directions en équipes plus opérationnelles. Le service relation clients, autrefois partagé dans les sites, est centré dans une seule entité au sein de l’agence du Luc. 8 personnes regroupées dans les bureaux refaits à neufs et dotés d’équipements numériques modernes, aguerries à la technique des centres d’appels, vont gérer l’ensemble des communications via un numéro unique (04 94 61 55 00).

Depuis le 29 juin, leur mission est conjointement de répondre aux premières demandes (objectif 70%) et d’orienter vers le bon interlocuteur dans les territoires pour les 30% un peu plus problématiques. Il s’agit d’optimiser la relation en même temps que la satisfaction client. Monitoré dans sa phase de lancement, ce service complète l’offre interactive de l’Office, dont le portail Internet locataire constitue une source d’informations et de réponses de première importance. Var Habitat, que préside Michel Bonnus et que dirige Martial Aubry, loge plus de 33 000 personnes et continue de produire du logement social neuf à un rythme soutenu (450 unités l’an dernier, 300 cette année et autant en 2021).

Contacts

  • Var Habitat
  • Office Public de l’Habitat
  • Siège à La Valette, Avenue Pablo Picasso
  • www.varhabitat.com 
  • 04 94 61 55 00
Olivier Réal
Journaliste économique

A lire aussi

Protégé : Geoffroy Roux de Bézieux à l’UPV

Quand le président national du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, rencontre son homologue varois et président de l’UPV, Gérard Cerruti, ainsi que sa présidente adjointe et présidente départementale de la Cpme, Véronique Maurel, ils ne se racontent pas que des histoires de patrons ni de présidents. Ils échangent collectivement sur des problématiques de (la) société et de terrain. De l’assemblée générale du 17 septembre devant nombre de leurs pairs à la visite le lendemain de l’industriel Ginouves en passant par le pôle formation de l’UPV, du milieu naturel de l’entrepreneuriat sont sorties nombre de vérités…

Protégé : Assemblée générale de l’UPV

« Le temps de la réflexion est une économie de temps », écrivait le poète latin Syrus. L’UPV n’a pas fait l’économie de son temps de réflexion lors de la venue du président national du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, au cours de son assemblée générale du 17 septembre. Le Palais du Commerce et de la Mer de Toulon a été le théâtre d’écoute et d’échanges de haut niveau sur l’état de la (des) société(s), devant un parterre assidu de quelque 200 acteurs économiques, politiques aussi, disposés selon les règles en vigueur de distanciation protectrice. Ce qui n’empêche pas la proximité quand les messages touchent. Ceux du président de l’UPV Gérard Cerruti, ont fait mouche d’entrée d’assemblée générale, saluant « la réactivité dès le début de la crise sanitaire de tous ceux qui se sont dépensés sans compter pour pallier les nombreuses difficultés auxquelles les entreprises ont dû faire face ». A commencer, « charité bien ordonnée commençant par soi-même », par le personnel de l’UPV, pour sa mobilisation sans précédent en cellule de crise.

« L’UPV est là pour aider les entreprises et soutenir l’économie »

Malgré le mode de fonctionnement toujours dégradé en raison des mesures sanitaires liées au Coronavirus, la rentrée est dense pour le monde économique en général et l’UPV en particulier. A l’approche de Var Up, grand rendez-vous annuel de l’entreprise dans le Var, échanges avec Véronique Maurel, présidente adjointe de l’UPV et présidente de la Cpme Var.

Lycée agricole privé de la Provence Verte : un projet de campus innovant à Brignoles

Fondé en 1953, le lycée agricole privé de Saint-Maximin cultive l’avenir en formant les futurs techniciens de l’agriculture. Installé depuis 1990 sur un terrain de 15 hectares et disposant de 5000 m2 de locaux, l’établissement poursuit sa mission avec toujours plus d’acuité et d’ouverture sur le monde sous la direction de Christian Brayer. Devenu le plus gros lycée agricole de la région (voir le lycée en chiffres), il regarde plus que jamais vers l’agriculture de demain et va créer pour se faire à Brignoles un campus des métiers.

Potager et Compagnie veut faire pousser fruits et légumes bio dans les entreprises

concept innovant, séduisant, gourmand et solidaire des potagers d’entreprises piloté par Potagers et Cie