Bises de Clowns 10 ans de petits et grands bonheurs !

0
966

Elle a en effet été créée il y a 10 ans dans le Var, cette association 1901 reconnue d’utilité publique « Bises de clown » qui apporte du bonheur aux jeunes malades, aux personnes âgées ou handicapées – ce travail se fait auprès de établissements de l’aire toulonnaise (Hôpital Ste Musse, Ephad…).

 

Et cela en embauchant et en formant des intermittents du spectacle, clowns professionnels et hospitaliers qui se rendent auprès de ces publics fragilisés.
Ces clowns hospitaliers sont spécifiquement formés ( sur le plan pédagogique, psychologique, sanitaire…) et bénéficient d’une convention collective dédiée. Ils sont suivis tous les 2 mois par un psychologue, pour les aider à affronter ces situations difficiles et bénéficient de 9 jours de formation chaque année. Ils signent en outre un code de déontologie avec l’association.

Chaque intervention est préparée avec l’équipe soignante, qui désigne les enfants ou les personnes les plus en souffrance – par exemple, la présence de clowns lors d’un soin pénible est particulièrement utile – le rire, le lien créé permettent de rassurer la famille et vient aider l’équipe des soignants. Toutes les interventions se font après signature d’une convention avec l’établissement.

Les interventions se font toujours par deux, et à titre individuel dans chaque chambre ; les clowns travaillent en impro et s’adaptent à chaque cas, à chaque personne. (regardez en cliquant ici la vidéo des activités des clowns hospitaliers)
« Nous avons de nombreuses demandes d’établissements, nous ne pouvons pas répondre à toutes car chaque intervention coûte de l’argent »  précise la présidente « c’est dommage, car nous avons des retours tellement positifs sur les interventions des clowns et le bien être qu’ils procurent aux enfants, aux personnes âgées ou handicapées (lire en cliquant ici les témoignages d’une grand-mère et d’une infirmière)
trouver des financements ?

Une équipe de 70 adhérents bénévoles, dont 10 très impliqués, animés par la présidente Nadine Voirin et le vice président issu du monde économique, Patrice Blin, gèrent l’ensemble de l’association : organisation des interventions, ressources humaines, lien avec les établissements… et recherche de financements !

patrice-blin-et-nadine-voirinUn budget de 45 000 € est durement acquis par le biais de subventions publiques, de participations des établissements de soin, de subventions privées et de dons – de particuliers ou d’entreprises (déductions fiscales) ; ce dernier poste représente 50 % du financement et cela passe par exemple par des arrondis de caisse laissés par les clients de plusieurs Carrefour Market.
Comment gagner plus pour plus de bises de clowns ? En organisant une soirée spectacle à l’occasion des 10 ans de l’association varoise (regroupée au sein d’une fédération nationale) : rendez vous le 19 octobre pour cette soirée aux Gueules Cassées – possibilité de retenir une table complète (800 €) ou de participer à titre individuel (60 €) – là encore, déduction fiscale de 66 %.

Ce sera une belle soirée caritative sur le thème du cabaret avec « les tambours de l’Odyssée » en ouverture, le « cabaret burlesque » et les clowns de l’association pendant le repas, puis « Cherif Mbaw » – tous les artistes offrent leur prestation à l’association.

Témoignage d’une grand mere

Extraits du témoignage d’une grand-mère dont la petite fille, Gisèle, atteinte d’un cancer, a bénéficié de la venue de 2 clowns :

« Le troisième jour après son opération, la petite a perdu sa joie de vivre. Elle souffre. Soudain, ses yeux s’agrandissent, et un grand sourire illumine son visage ; je tourne la tête, Dame clown et Monsieur clown sont là ! Un intermède de bonheur ! Gisèle se détend, son petit visage a repris de la couleur, ses petites mains essaient d’étouffer ses rires pour éviter d’avoir mal. Un rève ! »Isabelle Infirmière

Témoignage d’une infirmière

« Il y a quelques jours, les clowns étaient de passage dans l’unité alors que j’avais une prise de sang à faire à une ado qui sature, de par sa pathologie, des piqûres. Je leur fais signe, et pendant qu’ils font connaissance, vite vite je prépare tout ce qu’il faut et les rejoints dans la chambre….l’ambiance est encore sur la réserve, car les ados se trouvent souvent un peu grands pour les clowns!
Alors que les clowneries s’orientent en » anglish », je suis prête pour cette prise de sang, aiguille prête à piquer, ma jeune fille détendue, prête elle aussi. Les « anglicisations » vont bon train, on prend un bon fou rire….je garde la maitrise de cette foutue aiguille et clac c’est piqué, réussi et vite terminé…car le temps passe vite en riant.
Merveilleux souvenir, plus d’anxiété pour cette jeune fille. »

 

Plus d’infos, pour faire un don ou pour s’inscrire à la soirée :

Nadine Voirin 06 82 18 58 39 voirinnadine@hotmail.fr

Patrie Blin 06 13 43 60 98 patrice.blin@gmail.com

Bises de clowns est présent sur Facebook

www.bisesdeclowns.org

 

 

Françoise Franceschini