Accueil Initiatives Brignoles booste son centre-ville

Brignoles booste son centre-ville

Confrontée comme la plupart des communes françaises à la nécrose de son centre-ville vampirisé par les grandes surfaces et les commerces installés en périphérie, Brignoles a pris le problème à bras le corps pour que son cœur batte de nouveau à la chamade. Et la municipalité sous l’impulsion de son maire Didier Brémond n’a pas lésiné sur les moyens pour mener à bien cette spectaculaire résurrection symbolisée par le projet d’embellissement du Cours Liberté.

Cette opération globale programmée sur 8 ans (2017– 2025) va nécessiter 22 M€ d’investissements dont 11 M€ pour la commune. Brignoles a su mettre en avant ses atouts pour faire partie, comme Draguignan, des 222 villes retenues dans le cadre du plan national Action Cœur de Ville dont l’ambition est d’améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter leur rôle de moteur de développement du territoire. « Dans le cadre des actions à mener cette sélection va lui rapporter en moyenne 500 000 € par an » nous confirme ainsi Kiruna Buzançais, responsable de l’antenne locale de la SAEM V.A.D. (Var Aménagement Développement) à qui la Ville de Brignoles a décidé de confier, en juillet 2017, la concession d’aménagement pour le renouvellement urbain du centre-ville. Amélioration de l’habitat, requalification des espaces publics, amélioration du cadre de vie, revitalisation du commerce et de l’artisanat sont autant d’axes pour les actions à engager. La première qui a été concrétisée étant l’aménagement du jardin Charles Gaou livré l’été dernier.

Le Cours Liberté en pleine lumière

La plus spectaculaire et emblématique de ces actions est sans conteste l’embellissement du Cours Liberté. Ce traditionnel lieu d’échanges et de manifestations pour les Brignolais va connaître une nouvelle vie pleine d’éclats.

Le projet, inspiré par la philosophie des Remblas de Barcelone, ambitionne de faire du nouveau Cours un lieu de passage, de vie, d’animations où il fait bon résider ou se promener. Il s’ouvrira sur l’école intercommunale de musique et de danse opérationnelle au Printemps prochain, comprendra une résidence de standing confiée à des investisseurs privés, le hall des exposition rénové, un cinéma de 6 salles, un restaurant, des commerces dont une épicerie bio, une résidence service pour les Séniors, un parking public de 250 places, des logements privés, une crèche. De quoi ramener en centre-ville une population qui l’avait déserté. D’autant que d’autres grands projets sont dans les cartons, telle la réhabilitation de l’Ecole Jeanne d’Arc dans la vieille ville pour en faire une résidence hôtelière, ou encore la réhabilitation des 6 000 m2 de plancher du Palais de justice de l’ancienne prison, un site qui dispose d’un gros potentiel !

Améliorer l’habitat et revitaliser le commerce et l’artisanat

La ville a aussi lancé sur 5 ans (2018 – 2023) une OPAH-RU pour valoriser l’habitat en centre-ville également confiée à VAD avec le soutien financier de la communauté d’agglomération, de la Région et du Département.

Cette opération prévoit comme son nom l’indique l’amélioration de l’habitat et la mise en œuvre d’actions complémentaires telles que la restauration immobilière, des procédures d’insalubrité et de péril ou encore des campagnes de ravalement de façades. Elle prévoit aussi la restructuration d’îlots dégradés, la requalification de friches urbaines et le réaménagement d’espaces publics.

Elle engage également un accompagnement de revitalisation commerciale et artisanale avec l’acquisition, l’aménagement et la mise en location de locaux commerciaux avec des loyers attractifs, le portage foncier de locaux vacants stratégiques et des actions ponctuelles de redynamisation commerciales.

Ainsi Brignoles relève la tête et s’est doté de tous les moyens pour y parvenir.

Patrick Roletto
Journaliste économique

A lire aussi

Thierry Albertini président de l’Office Var Habitat

Thierry Albertini est le nouveau président de Var Habitat, premier bailleur social du département avec 15 000 logements, 33 000 locataires, 280...

Permis en baisse, BTP en berne ?

La chaîne de l’acte de bâtir s’inquiète en cet automne des conséquences des « manquements » du printemps. Alors que le reconfinement...

A50 : « Enrobé, c’est pesé » entre Bandol et La Ciotat !

Escota Vinci Autoroutes refait la chaussée dans les deux sens entre les gares de péage de Bandol et La Ciotat, sur l’A50....

Pierrefeu : Pizzorno valorise toujours plus

le groupe Pizzorno Environnement a mis en service en septembre dernier et au terme de dix mois de travaux, le nouveau casier de stockage de déchets non dangereux sur son site de Pierrefeu-du-Var. L’Ecopole exploité par sa filiale Azur Valorisation renforce ainsi ses capacités de traitement et confirme son statut d’installation majeure pour la gestion des déchets.

L’Imsat en formation(s) serrée(s), malgré l’adversité !

l’Imsat dispense depuis septembre des formations longues et courtes pour respectivement 209 et 68 personnes, tandis que 140 jeunes ont été accompagnés depuis un an dans le cadre de la prépa SAT (sport, animation, tourisme), lancée par l’Imsat et l’UPV. Une démarche ciblée vers des publics demandeurs d’emploi, mais aussi fragilisés et parmi les plus éloignés de l’emploi, proposant un accompagnement personnalisé. A travers un Sas de préparation