Accueil Terroir Château Farambert : une passion familiale

Château Farambert : une passion familiale

Le domaine Château Farambert s’étend sur 57 hectares dont 25 hectares de vignes en production, au pied du village de Pierrefeu.

En rachetant le domaine en 2008, Louis Perret lui a donné un nouvel élan avec le concours passionné de ses filles Florence et Véronique et de son neveu Philippe Robert. Ensemble, ils ont façonné le nouveau visage du Château Farembert et ont porté sa production vers l’excellence. Bien aidés au départ par des amis vignerons tel le château La Moutète de M. Duffort qui leur a permis de vinifier dans ses chais leurs premières cuvées.

De gauche à droite, Véronique Vial, Florence Perret, Philippe Robert et Louis Perret dans leur chai où les vins se bonifient en fûts de chêne. (Photo P.R)

Tout a commencé autour de l’antique et belle demeure provençale ombragée de platanes, par la construction de nouveaux bâtiments dédiés à la vinification, à la mise en bouteille, au stockage et au caveau de dégustation.

Une production certifiée en agriculture biologique

Le vignoble, situé sur un terrain argilo calcaire a lui bénéficié des plus grands soins avec notamment la conversion et l’obtention du label agriculture biologique à partir du millésime 2015. Situé sur une nappe phréatique, cela lui permet de pallier le manque d’eau avec l’arrosage au goutte à goutte en cas de grande sécheresse.

Florence Perret et Véronique Vial s’occupent de la partie administrative, commerciale et du relationnel, la vinification est le domaine de Philippe Robert. Les vendanges sont effectuées à la main avec le plus grand soin, les raisins sont éraflés, puis pressés délicatement afin d’en extraire les meilleurs arômes ; la préservation du vin bénéficie des dernières innovations technologiques, moûts pressés refroidis à 8° dans un pressoir inerte, de même que les cuves afin de contrôler la température tout au long du processus.

Le domaine produit ainsi des vins dans les trois couleurs, 70% de rosés, 15 % de rouges et 15% de blancs. Des vins fleuris, fruités et aromatiques, appréciés des connaisseurs. Le premier millésime 2008, a ainsi reçu une première récompense pour sa cuvée Rosé Séduction. Le prix des Vinalies 2009 a récompensé le travail accompli par la famille PERRET et la qualité des vins produits par la Château Farambert et le Blanc Séduction 2010, a reçu une médaille d’Or au concours des Vignerons Indépendants en 2011.

Le domaine produit en moyenne 1 200 hectos par an tout en appellation AOP Côte de Provence.

Fort de sa renommée, le domaine aujourd’hui ne chasse plus les récompenses mais forge sa réputation grâce au bouche-à-oreille comme l’explique Florence Perret : « Nous bénéficions d’un bon réseau notamment grâce au RCT et à l’UPV, la vente au caveau est ainsi importante. Nous travaillons aussi beaucoup avec le village de Pierrefeu en participant notamment au marché bio. Nous vendons nos vins essentiellement sur le Var et les Alpes Maritimes ».  

Le Château Farambert a en projet l’ouverture d’une salle à l’été 2020 afin de pouvoir accueillir divers événements.

De quoi faire encore plus rayonner l’excellence de sa production.

Carte d’identité

  • Château Farambert
  • Forme juridique : SCEA
  • Propriétaire non salarié : Louis Perret
  • Nombre de salariés : 7
  • Chiffre d’affaires : 736 845 €
  • Adresse : Quartier Farembert – Route de la Base
  • 83390 Pierrefeu du Var
  • Tel : 04 94 48 23 03
  • Site internet : http://www.farambert.com/
Patrick Roletto
Journaliste économique

A lire aussi

Avec Al Dente, Taormina, Mamma Sam, Toulon fleure bon « Little Italie » !

La rue Dumont d’Urville de Toulon prend des allures de « Little Italie », pour le plus grand plaisir des amateurs de cette cuisine du Sud qui nous rassemble, nous ressemble. Al Dente, Taormina, Mama Sam forment un triptyque gagnant, gourmand, attrayant.

Cultivons l’avenir avec Potagers & Compagnie

Potagers & Compagnie, est une jeune entreprise solidaire d'utilité sociale, qui participe au grand concours national La Fabrique Aviva, une compétition qui récompense les entrepreneurs innovants de l’économie sociale et solidaire. Bordé par la rivière Ribeirotte, en partie en zone Natura 2000, le domaine présente une grande diversité de milieux. L’ambition est d’en faire un lieu de référence de l’agroécologie et de la permaculture en climat méditerranéen (potager, vignes, oliviers, truffières, arbres fruitiers et petit élevage), ayant vocation à essaimer avec le développement d’une offre de formation et d’accompagnement de projets agroécologiques, notamment en entreprises ou associations

Puget-sur-Argens : les créateurs ont leur village

A l’aune de valeurs solidaires et écologiques, Luc Martin a eu l’idée originale et vertueuse de créer, au Puget-sur-Argens, le Village des ateliers créateurs.

Supports publicitaires : SERICONCEPT en pole position

Panneaux, tee-shirts, stylos, porte-clefs, broderies, cartes de visite, prospectus… rien n’échappe au savoir-faire et à la capacité de production de l’entreprise SERICONCEPT, installée en zone d’activités des Ferrières au Muy. Ses compétences s’étendent sur trois métiers principaux : la sérigraphie, la tampographie et la signalétique, réunis autour d’un atelier de P.A.O.

GNI : l’hôtellerie-restauration a aussi un cœur (de métier) qui bat

Des entreprises de notre secteur sont mortes dans l’indifférence. Pourquoi serions plus incriminés que les supermarchés ? Pourquoi les assureurs apparaissent à nos yeux comme les grands gagnants dans cette histoire ? Le GNI réclame une enquête parlementaire sur le sujet. Mais pour l’heure, sauvons nos établissements et nos emplois avec des mesures concrètes.