Accueil Initiatives DRAC'ECO, le premier salon d’affaires dédié aux chefs d’entreprise sur la Dracénie

DRAC’ECO, le premier salon d’affaires dédié aux chefs d’entreprise sur la Dracénie

Les acteurs économiques territoriaux, implantés en Dracénie, sont à l’initiative de l’organisation de DRAC’ECO, premier salon d’affaires à destination des dirigeants d’entreprise sur le territoire de Dracénie Provence Verdon qui a eu lieu ce jeudi 3 octobre au Pôle Culturel Chabran de Draguignan. 

Retrouvez ici le discours de Gérard CERRUTI, président de l’UPV :

Mesdames, Messieurs les Elus,
Mesdames, Messieurs les Directeurs,
Chers Amis Entrepreneurs,
Mesdames, Messieurs.

Je suis très heureux de participer ce matin  à la première édition du salon DRAC’ECO, le premier salon d’affaires dédié aux chefs d’entreprise sur la Dracénie.
Je me félicite du partenariat qui a été établi entre la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, le CLED et l’Union Patronale du Var, ainsi que l’agglomération Dracénie Provence Verdon pour ce partenariat et cette initiative.

L’accent va être mis aujourd’hui sur la force des réseaux.

C’est un sujet que l’UPV connaît parfaitement, étant à ce jour et depuis longtemps,  le premier réseau d’entreprises varois et, de par son appartenance au MEDEF et à la CPME, le premier syndicat représentatif sur notre département.

C’est à ce titre que nous participons aujourd’hui et amenons notre pierre à l’édifice pour faire de ce premier salon une réussite et l’inscrire dans une perspective pérenne pour les années à venir. Je remercie également tous les exposants  ainsi que tous les participants aux ateliers et conférences. Il est important pour les chefs d’entreprise aujourd’hui, dans le cadre de leur activité, de pouvoir recourir à des réseaux pour développer leur business et leurs partenariats, de pouvoir recourir à des pôles d’expertises et de conseils pour contribuer aussi à la solidarité entrepreneuriale mais également pour participer aux événements économiques du territoire, apporter leur voix, se faire entendre et s’insérer plus rapidement et plus facilement dans le tissu économique local.

La liste des avantages du fonctionnement en réseau est large, les synergies que l’on y trouve sont multiples. Mais il faut aussi savoir donner pour recevoir.

Participer à un réseau, c’est aussi s’impliquer, participer régulièrement aux réunions et aux animations, car le réseau est souvent basé sur une relation de confiance et d’échanges et nécessite du temps pour se construire et s’entretenir. Donc, je ne peux que vous inciter, chers amis entrepreneurs, à intégrer les réseaux économiques de la Dracénie.

Appartenir à plusieurs d’entre eux n’est pas un problème, au contraire. Il faut savoir jouer sur la complémentarité de ceux-ci et j’espère, qu’au travers de ce salon, vous trouverez les réponses à vos interrogations et l’envie de participer et de devenir membre à part entière de ces réseaux. Merci encore de votre participation et je vous souhaite à tous un très bon salon DRACECO.

En savoir plus sur le salon Drac’éco

L'équipe du VE
Rédaction du journal Var Entreprises

A lire aussi

Thierry Albertini président de l’Office Var Habitat

Thierry Albertini est le nouveau président de Var Habitat, premier bailleur social du département avec 15 000 logements, 33 000 locataires, 280...

Permis en baisse, BTP en berne ?

La chaîne de l’acte de bâtir s’inquiète en cet automne des conséquences des « manquements » du printemps. Alors que le reconfinement...

A50 : « Enrobé, c’est pesé » entre Bandol et La Ciotat !

Escota Vinci Autoroutes refait la chaussée dans les deux sens entre les gares de péage de Bandol et La Ciotat, sur l’A50....

Pierrefeu : Pizzorno valorise toujours plus

le groupe Pizzorno Environnement a mis en service en septembre dernier et au terme de dix mois de travaux, le nouveau casier de stockage de déchets non dangereux sur son site de Pierrefeu-du-Var. L’Ecopole exploité par sa filiale Azur Valorisation renforce ainsi ses capacités de traitement et confirme son statut d’installation majeure pour la gestion des déchets.

L’Imsat en formation(s) serrée(s), malgré l’adversité !

l’Imsat dispense depuis septembre des formations longues et courtes pour respectivement 209 et 68 personnes, tandis que 140 jeunes ont été accompagnés depuis un an dans le cadre de la prépa SAT (sport, animation, tourisme), lancée par l’Imsat et l’UPV. Une démarche ciblée vers des publics demandeurs d’emploi, mais aussi fragilisés et parmi les plus éloignés de l’emploi, proposant un accompagnement personnalisé. A travers un Sas de préparation