Draguignan : la crème du café

0
700

Il y a bien des miracles à Lourdes même là où on ne les attend pas !

S’il subsistait encore quelques doutes, le parcours de Gaëlle Marais et Lionel Lartigalot les a levés, loin de la grotte de Notre Dame, dans le creuset aromatique d’une tasse à café !

Cadres dans l’hôtellerie dans la cité de Bernadette Soubirous où ils se sont rencontrés deux ans auparavant, ils ont décidé en 2013 de changer radicalement de vie en acceptant de venir s’installer à Draguignan pour reprendre le commerce de torréfaction et vente de café créé en 2000 par le beau-père de Gaëlle. Ces deux passionnés de l’expresso ont ainsi donné un nouvel élan au Palais du Café situé rue Pierre Clément face au Palais de justice où l’on peut venir déguster et acheter leur production.

Artisan torréfacteur, Lionel n’a pas ménagé ses efforts pour apprendre le métier. Il est ainsi parti se former à Bordeaux chez Belco, célèbre importateur de cafés et continue de suivre régulièrement des stages pour toujours améliorer son savoir-faire. Et il adore, car son plus grand plaisir avec sa machine à torréfier est de créer de subtils mélanges avec les meilleurs arabicas du monde (la meilleure variété qui pousse au-dessus de 1000 m d’altitude contrairement au robusta qui est cultivé en plaine) dont les arômes délicieux viennent embaumer le petit local où il travaille dans la zone industrielle de Saint-Hermentaire.

 

Une production certifiée bio

 

Soucieux d’aller vers toujours plus de qualité, ils avaient entamé une démarche de certification biologique qui a été récompensée en septembre dernier par l’obtention du label bio pour la production, la préparation et la distribution du café en grain, moulu et en capsule. Un label qui concerne également la quarantaine de thés qu’ils vendent dans leur boutique de la rue Pierre Clément.

Avec Belco son fournisseur, Lionel Lartigalot aime ainsi dénicher des arabicas rares : « La production dans le monde évolue sans arrêt, on trouve maintenant des cafés de forêts produits par de petites fermes au Brésil, ou encore en Ethiopie où les paysans s’engagent à ne pas déforester ».

Soucieux de la protection de l’environnement il n’utilise que des capsules compostables. Outre les cafés moulus ou en grains vendus en sachet, le Palais du café vend également des dosettes E.S.E (Easy Serving Expresso), des capsules compatibles Nespresso et Lavazza et des capsules format dolce gusto. Pour l’heure Gaëlle et Lionel font fabriquer ces emballages en Italie et à Montpellier mais ils espèrent dans un an pouvoir acheter dans leur propre machine à fabriquer les capsules. Un investissement de 100 000 €.  La bonne marche de l’entreprise devrait leur permettre de concrétiser ce projet : « Depuis notre arrivée, avec six tonnes de café torréfiées par an nous avons multiplié la production par quatre et nous nous sommes forgé une clientèle fidèle » se félicite Lionel.

Ils ont également élargi leur champ d’action puisqu’ils proposent l’installation gratuite de machines à café dans les entreprises, seules les dosettes E.S.E qu’ils fournissent sont payantes. De quoi trouver encore plus de plaisir dans la pause- café !

 

P. R.

 

 

 

Carte d’identité

 

Nom : Le Palais du Café

Forme juridique : S.A.R.L.

Gérants : Gaëlle Marais et Lionel Lartigalot

Date de création : 15/11/2013

Chiffre d’affaires : 140 000 €

Adresse : 8, rue Pierre Clément 83300 Draguignan

Tel : 04 94 47 04 47

Site : www.lepalaisducafe.fr