Accueil Reportage Fonds de dotation : à La Celle, le domaine Château de l’Escarelle...

Fonds de dotation : à La Celle, le domaine Château de l’Escarelle protège les papillons

Fondateur et Pdg du groupe ITANCIA, spécialisé dans le recyclage et la vente de téléphonie et systèmes de communication d’entreprises, Yann Pineau a acquis en 2011 le domaine Château de l’Escarelle à la Celle. Sensibilisé par son activité au développement durable et à l’écologie, il a décidé de faire de ce domaine de 1000 hectares, dont 100 hectares de vignes, situé dans un écrin de nature préservée au pied de la montagne de la Loube, un sanctuaire de la biodiversité et en particulier pour la préservation des papillons. Yann Pineau a par ailleurs développé différents projets, comme la restauration des bâtis existants pour des projets d’agrotourisme et de vinotourisme, mais également une conversion bio de l’intégralité du Domaine

Un jardin à papillons de 2 500 m2

La LPO PACA a ainsi été sollicitée afin d’entreprendre, en 2014, la réalisation d’un diagnostic initial sur l’ensemble du domaineLes conclusions de ces inventaires ont démontré la présence d’une forte biodiversité et ce ne sont pas moins de 97 espèces de papillons qui ont été recensées sur la propriété. Grâce au soutien du fonds de dotation ITANCIA, un projet de présentation des papillons a vu le jour sur la propriété, en association avec la LPO PACA.

En 2016, un jardin à papillons de 2 500 m2 a été créé avec une flore représentative de la Sainte-Baume. Ce laboratoire à ciel ouvert transmet ses informations à l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) et permet de sensibiliser le public à la nécessité de protéger les espèces menacées. Il se visite de mai à fin août avec les explications d’un animateur entomologiste.

Une visite pleine de poèsie dans un cadre magnifique et qui permet de prendre conscience de la nécessité de préserver la faune et la flore qui nous entoure.

Une vingtaine de projets par an

Le fonds de dotation ITANCIA, basé au domaine château de l’Escarelle, est dirigé par Agnès Dupoyet. Chaque année, il finance de 10 à 20 projets pour un montant de 3 000 à 40 000 € soit entre 200 000€ et 300 000 € au profit de la biodiversité. Ces projets concernent toute la France mais également le Sénégal et le Maroc.

Le fonds de dotation : philanthropie et réduction d’impôts

Le fonds de dotation est un organisme de mécénat destiné à réaliser, ou à aider un autre organisme à but non lucratif à réaliser une œuvre ou une mission d’intérêt général.

Toute œuvre utile à la collectivité à une période donnée est d’intérêt général. Il peut s’agir d’une œuvre à caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial ou culturel. L’organisme d’intérêt général peut aussi avoir pour objet la mise en valeur du patrimoine artistique, la défense de l’environnement naturel ou la diffusion de la culture, de la langue et des connaissances scientifiques françaises.

Les versements (pris dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires) effectués par les entreprises assujetties à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés au profit de fonds de dotation ouvrent droit à une réduction d’impôt égale à 60 % de leur montant les versements.

Légende photos

Agnès Dupoyet, directrice du fonds de dotation ITANCIA, au côté du panneau présentant les diverses sortes de papillons que l’on peut admirer dans le jardin. (Photo P. R.)

Patrick Roletto
Journaliste économique

A lire aussi

Cultivons l’avenir avec Potagers & Compagnie

Potagers & Compagnie, est une jeune entreprise solidaire d'utilité sociale, qui participe au grand concours national La Fabrique Aviva, une compétition qui récompense les entrepreneurs innovants de l’économie sociale et solidaire. Bordé par la rivière Ribeirotte, en partie en zone Natura 2000, le domaine présente une grande diversité de milieux. L’ambition est d’en faire un lieu de référence de l’agroécologie et de la permaculture en climat méditerranéen (potager, vignes, oliviers, truffières, arbres fruitiers et petit élevage), ayant vocation à essaimer avec le développement d’une offre de formation et d’accompagnement de projets agroécologiques, notamment en entreprises ou associations

Puget-sur-Argens : les créateurs ont leur village

A l’aune de valeurs solidaires et écologiques, Luc Martin a eu l’idée originale et vertueuse de créer, au Puget-sur-Argens, le Village des ateliers créateurs.

Supports publicitaires : SERICONCEPT en pole position

Panneaux, tee-shirts, stylos, porte-clefs, broderies, cartes de visite, prospectus… rien n’échappe au savoir-faire et à la capacité de production de l’entreprise SERICONCEPT, installée en zone d’activités des Ferrières au Muy. Ses compétences s’étendent sur trois métiers principaux : la sérigraphie, la tampographie et la signalétique, réunis autour d’un atelier de P.A.O.

GNI : l’hôtellerie-restauration a aussi un cœur (de métier) qui bat

Des entreprises de notre secteur sont mortes dans l’indifférence. Pourquoi serions plus incriminés que les supermarchés ? Pourquoi les assureurs apparaissent à nos yeux comme les grands gagnants dans cette histoire ? Le GNI réclame une enquête parlementaire sur le sujet. Mais pour l’heure, sauvons nos établissements et nos emplois avec des mesures concrètes.

Ollioules : la Clinique Saint-Martin au chevet de la santé mentale

Implantée de longue date à Ollioules, la Clinique Saint-Martin est le 4e plus important établissement dédié à la santé mentale dans le Var. Elle fait partie du groupe Ramsay Santé, leader national et 2ème européen dans son domaine. Son directeur Franck Blanc, en poste dans le département depuis mi-2017, apporte des éclairages totalement d’actualité sur un secteur méconnu et en plein changement de paradigme.