Gaport : trente ans d’expérience

0
562
Située sur la rive gauche du petit fleuve Gapeau qui se jette dans la grande bleue à hauteur des Salins d’ Hyères, l’entreprise Gaport est l’un des plus ancien port à sec varois. Elle a été créé en mars 1988 par Joseph Augugliaro qui avait racheté un tout petit port à sec en grosse difficulté. Cet ancien professionnel de l’automobile a parfaitement réussi son changement de cap en donnant à la structure un nouvel élan qui a fait aujourd’hui de Gaport l’un des plus importants port à sec du département. Désormais il a passé la main à sa fille Nathalie (directrice administrative) et à son fils Marc (directeur commercial et technique).

380 places

Gaport dispose de 380 places de port à sec sur une surface de 13 000 m² et affiche actuellement complet. Sa souplesse de fonctionnement, la sérénité qu’il engendre, avec un parc sécurisé et fermé, les services (eau, électricité, wc, douches, parking), l’entretien et les réparations qui peuvent être faits sur place, ont séduit de nombreux plaisanciers en majorité de la région comme le confirme Nathalie Augugliaro : « notre clientèle est à 70 % varoise ou des départements proches, le reste vient de toute la France mais également de Belgique et d’Angleterre ».
En saison estivale (juillet-août) le port est ouvert 7 jours sur 7, du lundi au vendredi de 8h-12h et de 14h-20h et le samedi et dimanche, non stop de 8h à 20h. Le restant de l’année, il est ouvert tout les jours sauf le lundi de 8h à 12h et de 14h à 18h, et ferme à 17 h de novembre à mars.
Dans ces créneaux horaires, les clients peuvent venir faire mettre leur bateau à l’eau et après avoir descendu le Gapeau jusqu’à l’embouchure sur un peu plus de 300 mètres, profiter d’une balade en mer et revenir en fin de journée faire ranger leur bateau.
Pour cela, Gaport utilise d’impressionnants chariots élévateurs qui peuvent soulever 3 tonnes jusqu’à 8 mètres de haut !

De 1 987 € à 3404 € par an

Les contrats sont signés à l’année et autorisent autant de sorties que souhaite le client. En fonction de la taille du bateau (limitée à 8,5m) les prix se situent dans une fourchette allant de 1 987 € à 3 404 € par an.
Outre les atouts cités plus haut, les plaisanciers trouvent là un autre avantage, celui de ne pas à devoir entretenir la carène, contrairement aux ports à flots. Une économie non négligeable.
Le port à sec représente actuellement 35 % du chiffre d’affaires de Gaport. Sans possibilité d’extension de sa capacité d’accueil, l’entreprise s’emploie à développer ses autres activités, la vente (BSC semi-rigides, Ranieri, B2 Marine) et l’entretien «et nous sommes plutôt optimistes pour l’avenir» confie Nathalie Augugliaro.

P. R.
Légendes photos
N°1 : Joseph Augugliaro et sa fille Nathalie au cœur de leur port à sec. (Photo P. R.)
N°2 : Lors d’une mise à l’eau d’un bateau par le chariot élévateur. (Photo P .R .)
N°3 : Gaport a fêté ses 30 ans en mars dernier, Joseph et Nathalie Augugliaro posent sous la bannière qui célèbre l’événement. (Photo P. R.)

Carte d’identité

Nom : Gaport
Adresse : 745 route des vieux salins 83400 Hyères.
Forme juridique : SARL
Gérant : Joseph Agugliaro
Salariés : 6 + 2 saisonniers
Chiffre d’affaires : 1,8 M€
 Tél : 04 94 66 39 12

www.gaport.fr