Accueil Interview Jean Yves le Dreff à la barre de l'Institut Français de la...

Jean Yves le Dreff à la barre de l’Institut Français de la Mer Toulon/Provence/Corse

Jean Yves le Dreff est un homme d’expériences, et cela autour de la thématique et du monde de la mer ; capitaine de vaisseau, puis président d’Océanide pendant de nombreuses années, il a  à ce titre participé au démarrage du bassin de génie océanique FIRST à la Seyne (essais sur les éoliennes en mer et structures portuaires) ; puis il a été conseil auprès de Veolia / compagnie d’exploitation des ports.

Jean Yves le Dreff est maintenant président du comité Toulon/Provence/Corse de l’institut Français de la mer (IFM). Cette association nationale reconnue d’utilité publique se décline partout sur les côtes françaises, là où les activités maritimes tiennent une large place. Un organe à la fois de coordination des différentes associations autour de cette même préoccupation, de proposition par rapport aux acteurs publics, de conseils possibles par rapport aux entreprises ayant une activité maritime.

Var Entreprises : pouvez-vous développer la mission de l’IFM ?

Jean Yves le Dreff : « Notre objectif principal est de sensibiliser les français en général et les différents publics au développement des activités maritimes – et cela dans des domaines aussi divers que les sciences et techniques, la protection de la mer, le développement durable, la recherche, l’économie de la mer, la défense bien sûr, la culture et les loisirs nautiques. En un mot faire connaître et aimer la mer, plus spécialement au sein d’un département et d’une région comme la nôtre ; ici l’économique comme le militaire en sont le garant. Cette association est présente à Paris, à Toulon (pour la région Sud et la Corse), à Dunkerque, au Havre, à St Malo, à Brest, à Lorient, à la Rochelle, à Marseille et à Sète. Elle fonctionne avec des comités d’experts et d’acteurs reconnus de la vie maritime ».

VE : quels sont vos interlocuteurs et vos actions ?

JyLD : « Nous nous efforçons, pour notre part, de constituer un groupe de réflexion qui réunit si possible des professionnels ou des talents maritimes, mais en tout cas des amoureux de la mer bien décidés à faire partager leur passion. Nous nous adressons aux jeunes et à nos décideurs politiques par des conférences, participation à des événements locaux, travaux de réflexion sur des thèmes locaux ou nationaux. Notre comité rédige, en particulier des fiches documentaires sur des sujets d’actualité maritimes. Elles sont publiées dans la Revue Maritime crée en 1861. Nous travaillons, bien sûr en parfaite coordination avec l’Union maritime de la rade de Toulon. J’ajouterai que l’IFM a fédéré les partenaires de l’économie maritime française en créant le Cluster Maritime Français. Au niveau régional comme au niveau national, l’un des thèmes de réflexion et d’études concerne les Zones Economiques Exclusives françaises et leur impact économique et stratégique. (La France possède les deuxièmes plus grandes ZEE au monde après les USA). L’IFM organise, le 9 décembre, au SENAT un colloque sur ce thème. Le Président Gérard LARCHER conclura ces travaux de réflexion sur l’avenir Maritime de la France « 11 Millions de km2 pour quoi faire ?». Nous allons être en mesure d’évaluer nos méthodes à la lumière de l’analyse de ces deux premiers espaces que sont la Méditerranée en priorité, ainsi que la Nouvelle Calédonie ».

VE : vous travaillez également avec l’éducation nationale ?

JYLD : « Oui, nous poursuivons et développons notre action de sensibilisation aux problèmes de la mer et de sa protection en partenariat avec l’Education Nationale, à la fois en faveur des élèves et des enseignants afin de promouvoir la dimension maritime dans les enseignements du secondaire (entre autres avec le collège la Marquisanne à Toulon). Même travail pour la communauté régionale et nationale dans le cadre du partenariat  de notre Institut avec les Assises de l’économie de la mer ; Chaque année, l’IFM soutient le Forum des métiers de la mer de l’Institut Océanographique, une manifestation qui permet à de nombreux lycéens de se renseigner sur les filières d’emploi maritime – manifestation qui connaît un grand succès. Nos travaux sont rendus possibles et pertinents par la présence au sein de nos comités, d’experts dans les domaines du droit maritime, de l’archéologie sous- marine, des posidonies, de l’environnement, du yachting et de la croisière, sur l’économie des ports et de la périphérie des ports. A ce titre,  l’IFM a reçu de l’Académie de Marine le Prix Stratégie maritime générale.  C’est une vraie fierté pour notre Institut d’être ainsi soutenu et reconnu. Un de nos projets pour notre Métropole : regrouper ou fédérer  toutes les associations liées à la mer et au littoral, être une force de proposition et aboutir à la création d’une Maison de la Mer à Toulon« .

Françoise Franceschini
Journaliste économique

A lire aussi

Puget-sur-Argens : les créateurs ont leur village

A l’aune de valeurs solidaires et écologiques, Luc Martin a eu l’idée originale et vertueuse de créer, au Puget-sur-Argens, le Village des ateliers créateurs.

Supports publicitaires : SERICONCEPT en pole position

Panneaux, tee-shirts, stylos, porte-clefs, broderies, cartes de visite, prospectus… rien n’échappe au savoir-faire et à la capacité de production de l’entreprise SERICONCEPT, installée en zone d’activités des Ferrières au Muy. Ses compétences s’étendent sur trois métiers principaux : la sérigraphie, la tampographie et la signalétique, réunis autour d’un atelier de P.A.O.

GNI : l’hôtellerie-restauration a aussi un cœur (de métier) qui bat

Des entreprises de notre secteur sont mortes dans l’indifférence. Pourquoi serions plus incriminés que les supermarchés ? Pourquoi les assureurs apparaissent à nos yeux comme les grands gagnants dans cette histoire ? Le GNI réclame une enquête parlementaire sur le sujet. Mais pour l’heure, sauvons nos établissements et nos emplois avec des mesures concrètes.

Ollioules : la Clinique Saint-Martin au chevet de la santé mentale

Implantée de longue date à Ollioules, la Clinique Saint-Martin est le 4e plus important établissement dédié à la santé mentale dans le Var. Elle fait partie du groupe Ramsay Santé, leader national et 2ème européen dans son domaine. Son directeur Franck Blanc, en poste dans le département depuis mi-2017, apporte des éclairages totalement d’actualité sur un secteur méconnu et en plein changement de paradigme.

Lancement du magazine Top500 VarEntreprises 2020/2021

LE TROPHEE “TOP500” (Top500 : classement des 500 premières entreprises varoises) a été attribué à la société BONIFAY et à son président André-Jean BONIFAY (Classement Top500 : 28ème - CA 2019 : 60 299 K€ - Effectif : 347 salariés)