Accueil Focus Le service social en première ligne

Le service social en première ligne

Le service social de l’Union Patronale du Var, comprenant 14 personnes (dont une en Corse) sous la coordination d’Isabelle Innocenti, a joué un rôle psychologique de première importance durant le confinement.

« Nous avons géré en télétravail les problématiques au rythme des quinzaines de confinement »,

explique Isabelle Innocenti, en charge du service social de l’UPV.

« Les 15 premiers jours ont surtout été consacrés à la peur du lendemain professionnel plus qu’à celle du virus. La question récurrente étant « dois-je travailler ? ».

Petites structures, auto-entrepreneurs, salariés de la grande distribution, aides-soignants…, ont constitué la majorité des appels.

Dans un deuxième temps, surtout concernant les secteurs qui devaient continuer à travailler, nous avons constaté une prise de conscience de la maladie, accentuée par les annonces de décès. Nous avons essayé de répondre à ce moment-là aux besoins des gens d’échanger avec d’autres personnes que leur entourage proche. L’anxiété était palpable. Les appels autour de conflits conjugaux et tensions intra-familiales sont apparus plutôt après la 2e reconduction du confinement, à partir de la deuxième quinzaine d’avril. Globalement, nous avons souvent été sollicités par des personnes en détresse dont les interrogations étaient multiples, mais qui avaient pour point commun le besoin de parler à quelqu’un, quand bien même nous n’avions pas toujours la compétence pour répondre à la question posée. Nous avons eu le sentiment que le seul fait d’avoir un interlocuteur leur a fait du bien. L’activité a été très dense pour nous, très riche aussi… ».

Un rôle d’écoute parfaitement rempli par l’UPV dans cette période inédite de crise, en plus du travail habituel, élargi à des demandes d’aides financières ou spécifiques, comme le basculement de personnes en arrêt maladie vers de la prévoyance. Tout ceci a été mené en lien avec les services juridique et économique « maison », mais aussi avec la Caf, la Cpam, la Carsat, l’Aist 83… 

Olivier Réal
Journaliste économique

A lire aussi

« L’UPV est là pour aider les entreprises et soutenir l’économie »

Malgré le mode de fonctionnement toujours dégradé en raison des mesures sanitaires liées au Coronavirus, la rentrée est dense pour le monde économique en général et l’UPV en particulier. A l’approche de Var Up, grand rendez-vous annuel de l’entreprise dans le Var, échanges avec Véronique Maurel, présidente adjointe de l’UPV et présidente de la Cpme Var.

Lycée agricole privé de la Provence Verte : un projet de campus innovant à Brignoles

Fondé en 1953, le lycée agricole privé de Saint-Maximin cultive l’avenir en formant les futurs techniciens de l’agriculture. Installé depuis 1990 sur un terrain de 15 hectares et disposant de 5000 m2 de locaux, l’établissement poursuit sa mission avec toujours plus d’acuité et d’ouverture sur le monde sous la direction de Christian Brayer. Devenu le plus gros lycée agricole de la région (voir le lycée en chiffres), il regarde plus que jamais vers l’agriculture de demain et va créer pour se faire à Brignoles un campus des métiers.

Potager et Compagnie veut faire pousser fruits et légumes bio dans les entreprises

concept innovant, séduisant, gourmand et solidaire des potagers d’entreprises piloté par Potagers et Cie

Var Habitat modernise sa relation client

L’Office Var Habitat, premier bailleur social du département avec plus de 15 000 logements, met en œuvre son nouveau projet d’entreprise à la faveur d’un service dédié à la relation client.

La Boîte Immo fait pousser ses murs

Start-up en réussite exponentielle, leader dans le webmarketing spécialisé en immobilier, La Boîte Immo vient d’intégrer son nouveau siège, à Hyères toujours