Accueil Focus Le service social en première ligne

Le service social en première ligne

Le service social de l’Union Patronale du Var, comprenant 14 personnes (dont une en Corse) sous la coordination d’Isabelle Innocenti, a joué un rôle psychologique de première importance durant le confinement.

« Nous avons géré en télétravail les problématiques au rythme des quinzaines de confinement »,

explique Isabelle Innocenti, en charge du service social de l’UPV.

« Les 15 premiers jours ont surtout été consacrés à la peur du lendemain professionnel plus qu’à celle du virus. La question récurrente étant « dois-je travailler ? ».

Petites structures, auto-entrepreneurs, salariés de la grande distribution, aides-soignants…, ont constitué la majorité des appels.

Dans un deuxième temps, surtout concernant les secteurs qui devaient continuer à travailler, nous avons constaté une prise de conscience de la maladie, accentuée par les annonces de décès. Nous avons essayé de répondre à ce moment-là aux besoins des gens d’échanger avec d’autres personnes que leur entourage proche. L’anxiété était palpable. Les appels autour de conflits conjugaux et tensions intra-familiales sont apparus plutôt après la 2e reconduction du confinement, à partir de la deuxième quinzaine d’avril. Globalement, nous avons souvent été sollicités par des personnes en détresse dont les interrogations étaient multiples, mais qui avaient pour point commun le besoin de parler à quelqu’un, quand bien même nous n’avions pas toujours la compétence pour répondre à la question posée. Nous avons eu le sentiment que le seul fait d’avoir un interlocuteur leur a fait du bien. L’activité a été très dense pour nous, très riche aussi… ».

Un rôle d’écoute parfaitement rempli par l’UPV dans cette période inédite de crise, en plus du travail habituel, élargi à des demandes d’aides financières ou spécifiques, comme le basculement de personnes en arrêt maladie vers de la prévoyance. Tout ceci a été mené en lien avec les services juridique et économique « maison », mais aussi avec la Caf, la Cpam, la Carsat, l’Aist 83… 

Olivier Réal
Journaliste économique

A lire aussi

Cultivons l’avenir avec Potagers & Compagnie

Potagers & Compagnie, est une jeune entreprise solidaire d'utilité sociale, qui participe au grand concours national La Fabrique Aviva, une compétition qui récompense les entrepreneurs innovants de l’économie sociale et solidaire. Bordé par la rivière Ribeirotte, en partie en zone Natura 2000, le domaine présente une grande diversité de milieux. L’ambition est d’en faire un lieu de référence de l’agroécologie et de la permaculture en climat méditerranéen (potager, vignes, oliviers, truffières, arbres fruitiers et petit élevage), ayant vocation à essaimer avec le développement d’une offre de formation et d’accompagnement de projets agroécologiques, notamment en entreprises ou associations

Puget-sur-Argens : les créateurs ont leur village

A l’aune de valeurs solidaires et écologiques, Luc Martin a eu l’idée originale et vertueuse de créer, au Puget-sur-Argens, le Village des ateliers créateurs.

Supports publicitaires : SERICONCEPT en pole position

Panneaux, tee-shirts, stylos, porte-clefs, broderies, cartes de visite, prospectus… rien n’échappe au savoir-faire et à la capacité de production de l’entreprise SERICONCEPT, installée en zone d’activités des Ferrières au Muy. Ses compétences s’étendent sur trois métiers principaux : la sérigraphie, la tampographie et la signalétique, réunis autour d’un atelier de P.A.O.

GNI : l’hôtellerie-restauration a aussi un cœur (de métier) qui bat

Des entreprises de notre secteur sont mortes dans l’indifférence. Pourquoi serions plus incriminés que les supermarchés ? Pourquoi les assureurs apparaissent à nos yeux comme les grands gagnants dans cette histoire ? Le GNI réclame une enquête parlementaire sur le sujet. Mais pour l’heure, sauvons nos établissements et nos emplois avec des mesures concrètes.

Ollioules : la Clinique Saint-Martin au chevet de la santé mentale

Implantée de longue date à Ollioules, la Clinique Saint-Martin est le 4e plus important établissement dédié à la santé mentale dans le Var. Elle fait partie du groupe Ramsay Santé, leader national et 2ème européen dans son domaine. Son directeur Franck Blanc, en poste dans le département depuis mi-2017, apporte des éclairages totalement d’actualité sur un secteur méconnu et en plein changement de paradigme.