Accueil Vie des entreprises L’échangeur Ollioules/Sanary sur la bonne voie

L’échangeur Ollioules/Sanary sur la bonne voie

L’échangeur autoroutier Ollioules/Sanary est dans sa dernière ligne droite avant validation par les autorités de contrôle et ouverture cet été. Ce grand chantier d’Escota Vinci Autoroutes doit en effet être livré le 27 mars, puis faire l’objet d’un délai de 3 mois de levées réglementaires des réserves avant autorisation en haut lieu de mise en service. Une ouverture très attendue en vue d’améliorer les liaisons avec les communes d’Ollioules et Sanary en provenance de Bandol et Toulon, mais aussi de fluidifier le trafic de l’échangeur La Seyne (sortie n°13), surtout aux heures de pointe, de sécuriser l’A50, la RD 11 et les voiries locales.

Il doit desservir deux zones économiques très fréquentées, le Technopole de la mer à Ollioules (comprenant notamment DCNS et le Pôle de compétitivité Mer Méditerranée) et les sites de l’Adeto (Pôle d’activités de Toulon Ouest) sur lesquels sont implantées 1 500 entreprises. Les travaux généraux de construction des bretelles par le groupement TP Spada/Razel-Bec/Eurovia Paca, auront duré 16 mois, comprenant en particulier la réalisation de gares de péages Nord et Sud, d’ouvrages d’art, le rétablissement de la chaussée, la construction de bassins de compensation dédiés au traitement des eaux de ruissellement. Une opération autour de l’A50 en circulation permanente dans les deux sens qui a du prendre en considération de nombreuses contraintes, à savoir des zones inondables et de pollution potentielle, des champs d’alimentation en eau potable des deux villes, des risques liés aux démolitions sur matériaux amiantés, un terrain naturel à traiter en vue d’une réutilisation, des espèces animales protégées et autres espèces végétales invasives…

Ce diffuseur autoroutier a nécessité plus de 37 millions d’euros investis conjointement par le privé, soit 15,6 millions d’Euros de Vinci Autoroutes, et par les collectivités publiques, soit 11 millions d’euros du Département, 6,2 millions d’euros de la Métropole Toulon Provence Méditerranée, 4,8 millions d’euros de la Communauté d’agglomération Sud Sainte-Baume.

Olivier Réal
Journaliste économique

A lire aussi

Cultivons l’avenir avec Potagers & Compagnie

Potagers & Compagnie, est une jeune entreprise solidaire d'utilité sociale, qui participe au grand concours national La Fabrique Aviva, une compétition qui récompense les entrepreneurs innovants de l’économie sociale et solidaire. Bordé par la rivière Ribeirotte, en partie en zone Natura 2000, le domaine présente une grande diversité de milieux. L’ambition est d’en faire un lieu de référence de l’agroécologie et de la permaculture en climat méditerranéen (potager, vignes, oliviers, truffières, arbres fruitiers et petit élevage), ayant vocation à essaimer avec le développement d’une offre de formation et d’accompagnement de projets agroécologiques, notamment en entreprises ou associations

Puget-sur-Argens : les créateurs ont leur village

A l’aune de valeurs solidaires et écologiques, Luc Martin a eu l’idée originale et vertueuse de créer, au Puget-sur-Argens, le Village des ateliers créateurs.

Supports publicitaires : SERICONCEPT en pole position

Panneaux, tee-shirts, stylos, porte-clefs, broderies, cartes de visite, prospectus… rien n’échappe au savoir-faire et à la capacité de production de l’entreprise SERICONCEPT, installée en zone d’activités des Ferrières au Muy. Ses compétences s’étendent sur trois métiers principaux : la sérigraphie, la tampographie et la signalétique, réunis autour d’un atelier de P.A.O.

GNI : l’hôtellerie-restauration a aussi un cœur (de métier) qui bat

Des entreprises de notre secteur sont mortes dans l’indifférence. Pourquoi serions plus incriminés que les supermarchés ? Pourquoi les assureurs apparaissent à nos yeux comme les grands gagnants dans cette histoire ? Le GNI réclame une enquête parlementaire sur le sujet. Mais pour l’heure, sauvons nos établissements et nos emplois avec des mesures concrètes.

Ollioules : la Clinique Saint-Martin au chevet de la santé mentale

Implantée de longue date à Ollioules, la Clinique Saint-Martin est le 4e plus important établissement dédié à la santé mentale dans le Var. Elle fait partie du groupe Ramsay Santé, leader national et 2ème européen dans son domaine. Son directeur Franck Blanc, en poste dans le département depuis mi-2017, apporte des éclairages totalement d’actualité sur un secteur méconnu et en plein changement de paradigme.