Accueil Reportage L’entrepreneuriat régional réuni à l’UPV

L’entrepreneuriat régional réuni à l’UPV

Medef et Cpme Sud étaient réunis autour de Gérard Cerruti et de son bureau lors de l’assemblée générale de l’UPV du 10 juillet. L’occasion pour les leaders régionaux des syndicats patronaux de saluer le travail du président réélu et de son équipe.

Première manifestation patronale varoise depuis la réélection de Gérard Cerruti à la présidence de l’Union Patronale du Var, l’assemblée générale a permis à ce dernier de réaffirmer ses engagements devant une salle comble et sa volonté « d’organiser une transition efficace ». Prônant « l’indépendance de l’UPV comme syndicat interprofessionnel et inter-entreprises », défendant un « principe d’unité Medef/Cpme qui fait la force de ce syndicat », désirant maintenir la notion d’intergénération « où l’expérience doit se compléter du regard nouveau, de nouvelles approches ou conceptions », il souhaite mettre en place « une équipe chargée de bâtir l’avenir dans une approche d’ouverture et collégiale ». Outre les grands axes d’actions de son programme décliné tout au long de sa campagne victorieuse, s’inscrivant « dans la continuité mais étant également novateur et concret pour la communauté entrepreneuriale varoise », il a souligné que « l’UPV a toujours su faire bouger les lignes ».

Comment ? Par « une démarche de transformation permanente pour répondre aux mutations que connaissent les entreprises ; par son ancrage de proximité avec les entreprises et son positionnement de terrain ; par l’évolution de ses services, devenant un acteur incontournable de la vie économique varoise ; par son influence syndicale et politique largement reconnue, de même que son engagement sociétal sur la RSE, l’emploi, l’insertion… ». Des résultats qui « sont le fruit d’un travail collectif. C’est aussi votre bilan », a-t-il adressé aux dirigeants présents et impliqués, se réjouissant de la tâche accomplie « dans la durée, pour la défense, la promotion, au bénéfice des adhérents de l’UPV et du progrès économique du territoire ».

Le Var en maillot jaune

Au sortir d’une rude campagne électorale, le président Cerruti a donc plaidé pour l’unité, rappelant que « l’UPV n’est pas le travail d’un homme mais celui d’une équipe, d’un bureau, d’un conseil d’administration, de mandataires, de permanents, de partenaires, autour d’un projet commun… ». Véronique Maurel, présidente adjointe de l’UPV et présidente de la Cpme Var, en première ligne de l’équipe dans la perspective de transition qui s’opère, s’est montrée pour sa part « fière du travail accompli l’an dernier et depuis longtemps, en équipe et en commun entre le Medef et la Cpme ». Une union particulièrement mise en exergue, à l’honneur même, par deux hôtes de marque, à savoir Alain Gargani, président de la Cpme Sud, et Yvon Grosso, président du Medef Sud. L’entrepreneuriat régional venu saluer l’entrepreneuriat varois, de façon spectaculaire et visible. « Quand on a été élu à 62% il n’y a pas d’ambiguïté », a déclaré Alain Gargani. « Bravo Gérard Cerruti, bravo Véronique Maurel, bravo à tous ceux qui se sont engagés avec vous. Vous êtes une Union patronale emblématique et exemplaire en France. Vous savez vous renouveler, vous êtes dans la lignée des inventeurs ! », a-t-il précisé, rendant également hommage à Thierry Balazuc, secrétaire général de l’UPV. Yvon Grosso n’était pas en reste, qualifiant l’Union Patronale du Var de plus importante entité de ce type en France et se montrant manifestement ravi de travailler avec elle. « C’est l’exemple à suivre sur le plan national, au niveau des services, du social et des ressources humaines, en particulier auprès des petites structures. Nous devons être inspirés par ce que l’UPV fait… ». Priorisant l’engagement de tous dans l’intérêt général, le président du Medef Sud a expliqué que la coopération permet de se rassembler, de trouver des solutions, concluant : « dans ce travail ensemble entre Cpme et Medef, le Var est maillot jaune… »..

Légende photo d’en-tête : La famille entrepreneuriale régionale réunie : Hervé Daury, trésorier de l’UPV, Véronique Maurel, présidente adjointe de l’UPV et présidente de la Cpme Var, Alain Gargani, président Cpme Sud, Yvon Grosso, président Medef Sud,Jean-Louis Picoche, membre du bureau de l’UPV, responsable des mandats, Sandra Torrès, conseillère régionale, Gérard Cerruti, président de l’UPV, Jacques Bianchi, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var

Olivier Réal
Journaliste économique

A lire aussi

Avec Al Dente, Taormina, Mamma Sam, Toulon fleure bon « Little Italie » !

La rue Dumont d’Urville de Toulon prend des allures de « Little Italie », pour le plus grand plaisir des amateurs de cette cuisine du Sud qui nous rassemble, nous ressemble. Al Dente, Taormina, Mama Sam forment un triptyque gagnant, gourmand, attrayant.

Cultivons l’avenir avec Potagers & Compagnie

Potagers & Compagnie, est une jeune entreprise solidaire d'utilité sociale, qui participe au grand concours national La Fabrique Aviva, une compétition qui récompense les entrepreneurs innovants de l’économie sociale et solidaire. Bordé par la rivière Ribeirotte, en partie en zone Natura 2000, le domaine présente une grande diversité de milieux. L’ambition est d’en faire un lieu de référence de l’agroécologie et de la permaculture en climat méditerranéen (potager, vignes, oliviers, truffières, arbres fruitiers et petit élevage), ayant vocation à essaimer avec le développement d’une offre de formation et d’accompagnement de projets agroécologiques, notamment en entreprises ou associations

Puget-sur-Argens : les créateurs ont leur village

A l’aune de valeurs solidaires et écologiques, Luc Martin a eu l’idée originale et vertueuse de créer, au Puget-sur-Argens, le Village des ateliers créateurs.

Supports publicitaires : SERICONCEPT en pole position

Panneaux, tee-shirts, stylos, porte-clefs, broderies, cartes de visite, prospectus… rien n’échappe au savoir-faire et à la capacité de production de l’entreprise SERICONCEPT, installée en zone d’activités des Ferrières au Muy. Ses compétences s’étendent sur trois métiers principaux : la sérigraphie, la tampographie et la signalétique, réunis autour d’un atelier de P.A.O.

GNI : l’hôtellerie-restauration a aussi un cœur (de métier) qui bat

Des entreprises de notre secteur sont mortes dans l’indifférence. Pourquoi serions plus incriminés que les supermarchés ? Pourquoi les assureurs apparaissent à nos yeux comme les grands gagnants dans cette histoire ? Le GNI réclame une enquête parlementaire sur le sujet. Mais pour l’heure, sauvons nos établissements et nos emplois avec des mesures concrètes.