Accueil Interview LES FCE, une belle histoire, une belle ambition !

LES FCE, une belle histoire, une belle ambition !

Elles sont presque 30 %, les femmes entrepreneurs en France, et représentées par cette association interprofessionnelle FEMMES CHEFS D’ENTREPRISE dont l’histoire débute en 1945 ; association qui peut s’enorgueillir d’une belle accroche parlant des femmes dans l’économie: « seules nous sommes invisibles, ensemble nous sommes invincibles ! » (Yvonne Foinant, maitre de forges, créatrice de l’association). Rencontre et interview croisée avec la past-présidente Patricia Lassault et la toute nouvelle, Alexandra Mignon Guzmann.

VE : Pouvez-vous nous présenter les FCE ? Et nous parler chacune de votre mandat ?

Patricia Lassault : Depuis 70 ans, l’Association nationale « Femmes Chefs d’Entreprises » agit en faveur de l’entrepreneuriat au féminin : défendre la mixité comme source de développement économique, favoriser un engagement plus important des femmes dans les institutions représentant les entreprises (CCI, Prud’hommes, tribunaux de commerce…) : nous mettons nos compétences au profit des entrepreneurs et de l’économie.

Patricia Lassault

Le monde de l’entreprise connaît une évolution majeure. L’enjeu principal de FCE France est d’accompagner, de fédérer les énergies pour accélérer le développement de nos entreprises. Les organisations managériales évoluent vite, l’inter-génération, les mutations économiques, les ruptures technologiques secouent notre quotidien et sont au coeur de nos stratégies.

Voilà pour l’ambition de note mouvement ; pour ma part, je vais très bientôt laisser ma place. Fin de mandat mené dans le respect de mes engagements : de plus en plus d’adhérentes, des réunions d’adhérentes très professionnelles pour leur apporter soutien, informations et réseaux  ! Je vous donne quelques uns des thèmes que nous avons abordés, vous comprendrez vite notre volonné : la RGPD, la mutation RSI / CPAM, le rôle de la DIRRECTE PACA, comprendre les mécaniques de l’URSSAF …

Je suis avant tout assureur, et je me suis très tôt engagée au sein de différentes institutions pour représenter et défendre les entreprises – et pas seulement celles managées par des femmes ! Cette présidence de l’association est donc une continuité, une logique dans ma carrière et ma prise de responsabilités dans l’univers des entreprises. (membre du bureau et du conseil d’administration de l’UPV en charge des mandats patronaux et de l’équilibre des mandats MEDEF/CPME élue à la CCIV responsable de la commission immobilière et membre de la commission des marchés. Et de nombreux autre mandats, tous suivis avec attention.)

VE : la raison de votre propre engagement ?

Alexandra Mignon Guzmann

Alexandra Mignon Guzmann : Patricia nous l’expliquait, FCE France forme et informe ses membres pour répondre aux enjeux des entreprises en mutualisant nos compétences. Il nous faut promouvoir le rôle des femmes dans la vie économique.

  • Promouvoir et renforcer l’initiative des femmes entrepreneures *Inciter à la création d’entreprises
  • Lutter contre l’isolement
  • Participer aux mutations du monde économique
  • Utiliser la force du mouvement pour défendre nos idées, nos points de vue de femmes cheffes d’entreprises et préparer l’évolution de notre outil de travail.

Je suis entrée aux FCE en 2001, j’y est connu plusieurs présidentes qui chacune m’ont amené des choses différentes. Pour ce nouveau mandat, je veux d’abord continuer l’action « formidable » menée par Patricia pour que les femmes prennent leur part de la vie économique en fonction de leurs souhaits et de leur compétences. Et cela en mariant convivialité, échange de bonnes pratiques professionnelles et apport d’informations, de connaissances qu’elles pourront directement mettre en application dans leur vie professionnelle.

La présence des femmes plus nombreuses au sein des mandats patronaux m’est une préoccupation, parce qu’il ne faut pas que nous en soyons exclues ?

En un mot, faire connaitre le rôle majeur des femmes dans la vie économique et sociale. Pour ma part je suis notaire à Toulon depuis 2003, au sein de l’étude familiale, je suis mariée et j’ai 3 enfants. Un métier de contact et de confiance que ce notariat, certes en évolution, mais qui permet toujours de rencontrer des personnes différentes et de nouer avec elles les relations humaines et de confiance que j’aime. Un nouveau bureau va s’atteler à cette lourde tâche, nous travaillerons toutes ensemble, en partageant les idées et les actions.

Composition du nouveau bureau FCE Toulon :
Vice Présidente : Marie Christine BOSSARD
Secrétaire : Delphine BERAIN-DURAND
Trésorière : Virginie ROMANO-BENOUDIZ
Protocole : Emma ZERROUKY

Françoise Franceschini
Journaliste économique

1 COMMENT

Comments are closed.

A lire aussi

Puget-sur-Argens : les créateurs ont leur village

A l’aune de valeurs solidaires et écologiques, Luc Martin a eu l’idée originale et vertueuse de créer, au Puget-sur-Argens, le Village des ateliers créateurs.

Supports publicitaires : SERICONCEPT en pole position

Panneaux, tee-shirts, stylos, porte-clefs, broderies, cartes de visite, prospectus… rien n’échappe au savoir-faire et à la capacité de production de l’entreprise SERICONCEPT, installée en zone d’activités des Ferrières au Muy. Ses compétences s’étendent sur trois métiers principaux : la sérigraphie, la tampographie et la signalétique, réunis autour d’un atelier de P.A.O.

GNI : l’hôtellerie-restauration a aussi un cœur (de métier) qui bat

Des entreprises de notre secteur sont mortes dans l’indifférence. Pourquoi serions plus incriminés que les supermarchés ? Pourquoi les assureurs apparaissent à nos yeux comme les grands gagnants dans cette histoire ? Le GNI réclame une enquête parlementaire sur le sujet. Mais pour l’heure, sauvons nos établissements et nos emplois avec des mesures concrètes.

Ollioules : la Clinique Saint-Martin au chevet de la santé mentale

Implantée de longue date à Ollioules, la Clinique Saint-Martin est le 4e plus important établissement dédié à la santé mentale dans le Var. Elle fait partie du groupe Ramsay Santé, leader national et 2ème européen dans son domaine. Son directeur Franck Blanc, en poste dans le département depuis mi-2017, apporte des éclairages totalement d’actualité sur un secteur méconnu et en plein changement de paradigme.

Lancement du magazine Top500 VarEntreprises 2020/2021

LE TROPHEE “TOP500” (Top500 : classement des 500 premières entreprises varoises) a été attribué à la société BONIFAY et à son président André-Jean BONIFAY (Classement Top500 : 28ème - CA 2019 : 60 299 K€ - Effectif : 347 salariés)