Accueil Formation Lycée agricole privé de la Provence Verte : un projet de campus...

Lycée agricole privé de la Provence Verte : un projet de campus innovant à Brignoles

Fondé en 1953, le lycée agricole privé de Saint-Maximin cultive l’avenir en formant les futurs techniciens de l’agriculture. Installé depuis 1990 sur un terrain de 15 hectares et disposant de 5000 m2 de locaux, l’établissement poursuit sa mission avec toujours plus d’acuité et d’ouverture sur le monde sous la direction de Christian Brayer. Devenu le plus gros lycée agricole de la région (voir le lycée en chiffres), il regarde plus que jamais vers l’agriculture de demain et va créer pour se faire à Brignoles un campus des métiers.

Création à l’horizon 2022

Comme l’explique Christian Brayer :

« Ce projet vise la création, à l’horizon 2022, d’un Campus des métiers de l’agriculture, de l’alimentation, de la biodiversité et des nouveaux services en milieu rural, sous contrat avec le Ministère de l’Agriculture, dans le cadre du territoire de l’Agglomération de la Provence Verte.

L’actuel Lycée Privé de la Provence Verte, porteur du projet, en constituera l’antenne Maximinoise, l’autre, consacrée entièrement à l’apprentissage, sera construite sur Brignoles, commune en Contrat de Ville. Le Campus accueillera un public de moins de 25 ans pour le préparer à des métiers en tension liés aux opérations d’intérêt régional, et plus particulièrement la naturalité. Au-delà d’un pôle agricole très attendu, ils formeront également ensemble, un pôle de formation fort à la mesure de l’agglomération et des besoins des entreprises et des habitants ».


Vue aérienne du Lycée agricole de Saint-Maximin qui dispose d’un terrain de 15 hectares.

Accueil de 259 apprentis

L’objectif du campus sera d’accompagner par année :

  • 100 décrocheurs de 16 ans à 25 ans,
  • 259 apprentis (du CAPA à la Licence Professionnelle),
  • 10 000 à 30 000 heures stagiaires pour les adultes, (Stages courts, stages de perfectionnement, …). Le campus prévoit également la création de 5 entreprises par année, par le biais de la couveuse, en lien avec les Branches Professionnelles (UPV, Chambre d’Agriculture, l’ADEAR …) L’objectif étant d’insérer dans l’emploi local non délocalisable plus de 50 salariés par année.

Autant dire que la concrétisation de ce projet va constituer une belle bouffée d’air frais pour l’emploi et la ruralité en Provence Verte.

Le lycée en chiffres

Le lycée agricole privé de la Provence verte à Saint-Maximin accueille

  • 600 élèves et apprentis de la quatrième au post bac (CAP, Bac Pro, BTS) et,
  • dispose d’un internat de 200 places. On y enseigne des formations dans la production agricole (élevage, viticulture, céréales…) et dans les services en milieu rural. Il est ainsi l’un des plus diversifié de France.

Géré par une association, il est affilié au Conseil National de l’Enseignement Agricole Privé (C.N.E.A.P) et sa communauté éducative et pédagogique est sous contrat avec le Ministère de l’Agriculture.  Il emploie 90 personnes dont 80 pour l’équipe pédagogique.

Son conseil d’administration est présidé par M. Jacques Paul, viticulteur et maire de La Celle. Il est composé de 20 membres, 2/3 experts professionnels, 1/3 de représentants des familles.

Etablissement privé catholique il est sous l’égide du diocèse de Toulon. Il accueille cependant des élèves de toutes religions et aucune pratique religieuse n’est imposée à l’intérieur de l’établissement.

Patrick Roletto
Journaliste économique

A lire aussi

Thierry Albertini président de l’Office Var Habitat

Thierry Albertini est le nouveau président de Var Habitat, premier bailleur social du département avec 15 000 logements, 33 000 locataires, 280...

Permis en baisse, BTP en berne ?

La chaîne de l’acte de bâtir s’inquiète en cet automne des conséquences des « manquements » du printemps. Alors que le reconfinement...

A50 : « Enrobé, c’est pesé » entre Bandol et La Ciotat !

Escota Vinci Autoroutes refait la chaussée dans les deux sens entre les gares de péage de Bandol et La Ciotat, sur l’A50....

Pierrefeu : Pizzorno valorise toujours plus

le groupe Pizzorno Environnement a mis en service en septembre dernier et au terme de dix mois de travaux, le nouveau casier de stockage de déchets non dangereux sur son site de Pierrefeu-du-Var. L’Ecopole exploité par sa filiale Azur Valorisation renforce ainsi ses capacités de traitement et confirme son statut d’installation majeure pour la gestion des déchets.

L’Imsat en formation(s) serrée(s), malgré l’adversité !

l’Imsat dispense depuis septembre des formations longues et courtes pour respectivement 209 et 68 personnes, tandis que 140 jeunes ont été accompagnés depuis un an dans le cadre de la prépa SAT (sport, animation, tourisme), lancée par l’Imsat et l’UPV. Une démarche ciblée vers des publics demandeurs d’emploi, mais aussi fragilisés et parmi les plus éloignés de l’emploi, proposant un accompagnement personnalisé. A travers un Sas de préparation