Paprec grandit par croissance externe !

paprec-1

Paprec grandit par croissance externe !

Le marché des déchets, marché assez récent et en forte progression, a vu les acteurs se multiplier, qu’ils soient locaux (Pizzorno, Sclavo …) ou ayant atteint une taille de groupe ; c’est le cas du groupe Paprec, fondé en 1994 en région parisienne et qui a mené une stratégie constante de croissance externe, par rachat de petites et grandes d’unités dans les métiers du tri et du recyclage.
Depuis, une même stratégie est mise en œuvre dans le Var, l’agence varoise elle-même a été le fruit du rachat de la branche déchet d’ISS Environnement en 2011. Son directeur, Frédéric Kurko a pu à son tour, l’année dernière, intégrer à la fois une nouvelle entreprise locale lors du rachat de Delta recyclage et acquérir un nouveau marché d’importance avec la collecte des ordures ménagères de la base navale de Toulon. Toutes ces évolutions ont permis de consolider l’implantation des 3 sites varois de l’agence Paprec qui font suite aux travaux d’aménagement de 1,5 millions d’euros engagés en 2017 sur le site de La Londe Les Maures.

Les filières de marché
Historiquement, les collectes et recyclages des papiers /cartons et des plastiques constituent le cœur de métier de Paprec; les premiers, issus des imprimeurs, papetiers, grandes surfaces, entreprises, une fois triés sont pré-emballées et dirigés vers les papetiers européen. Enfin les plastiques sont envoyés en Asie pour être retraités et réutilisés. Un récent accord de R&D au niveau national avec un groupe industriel fabricant de barquettes en plastique, devrait permettre d’élaborer une matière première recyclée.
Le bois: selon la nature du bois et son traitement, soit il est broyé pour chauffer des installations le plus souvent collectives, soit il est envoyé vers l’Italie pour fabriquer des panneaux de particules.
Les déchets verts : 17.000 tonnes sont traités à Cuers pour l’Est Toulonnais, la matière est broyée et envoyée en compostage afin de faire de l’amendement organique pour un retour au sol.
Les déchets d’ameublement : Pour le compte d’Eco-mobilier, Paprec collecte sur 75 points de livraison d’anciens meubles dans le Var, qui partent ensuite dans une logique de tri et de recyclage.
la ferraille : là encore pour valorisation
Sont exclus du champ d’action de Paprec les déchets de chantier, la collecte et le traitement des ordures ménagères des collectivités pour le moment.
Françoise Franceschini
Repères

Au national, un CA de 1,5 milliard d’euros et 8000 salariés pour 210 agences en France, le tout géré d’une façon familiale.

Dans le Var 3 entreprises installées sur 6 hectares : Paprec Méditerranée 83 à la Londe, Paprec Agro sur Cuers (plateforme de broyage de déchets verts) et la Seyne sur Mer.

45 salariés

Chiffres d’affaires 9.2 millions d’euros

Directeur Frédéric Kurko