Accueil Zoom sur ... Potager et Compagnie veut faire pousser fruits et légumes bio dans les...

Potager et Compagnie veut faire pousser fruits et légumes bio dans les entreprises

Opération séduction, début juillet, à la ferme Saint-Georges au Val, où Laurence Berlemont et Julien Vert accueillaient chefs d’entreprises et élus de la Provence Verte pour présenter leur concept innovant, séduisant, gourmand et solidaire des potagers d’entreprises piloté par Potagers et Cie.

Ingénieur agronome, œnologue, fondatrice associée du Cabinet d’Agronomie Provençale, Laurence Berlemont a imaginé un nouveau modèle économique permettant de fournir fruits et légumes bio à ses 35 collaborateurs tout en assurant un revenu stable et décent au maraîcher. L’idée fait son chemin et se concrétise lorsqu’elle en parle à Julien Vert. Ce polytechnicien et ingénieur des eaux et forêts et emballé par le projet. Après douze ans de carrière dans la haute fonction publique sur les enjeux environnementaux et agricoles, il a entamé une reconversion professionnelle ;

Ensemble ils créent ainsi, en octobre 2019, Potagers et Compagnie.

Mettre en place des potagers d’entreprises

Leur idée : agir concrètement pour la transition agro-écologique par la production, l’expérimentation, la formation et le développement de potagers d’entreprises. Un concept qui s’appuie sur trois valeurs essentielles :

  • produire bio et local,
  • revaloriser le métier de maraîcher et
  • former sur l’agro-écologie en condition méditerranéennes.

Potagers et Compagnie veut ainsi convaincre les chefs d’entreprises de créer sur leur lieu d’exploitation des potagers et de les accompagner dans cette création et le suivi qui s’impose. Le but étant de fournir des paniers de fruits et légumes bio aux salariés qui le souhaitent, d’offrir à tous un lieu de vie convivial en créant ainsi du lien dans l’entreprise par le travail sur un projet commun, le tout en valorisant l’image et l’attractivité de l’entreprise.

Sur le site de la ferme Saint-Georges au Val, siège du Cabinet d’agronomie provençale, Laurence Berlemont et Julien Vert ont concrétisé leur concept sur un magnifique potager de 1 ha, bichonné par deux ingénieurs agronomes, Merlin Leppers et Loric Ferreri, recrutés pour mener à bien, auprès des entreprises le projet Potagers et Compagnie.

Joël Oros (Soleil du Sud) premier séduit

D’ores et déjà un chef d’entreprise a été séduit par l’idée. A la tête de Soleil du Sud, une entreprise de 20 salariés spécialisée dans la production d’électricité photovoltaïque en toiture dans le Var, basée à Rocbaron, Joël Oros est ainsi le premier client de Potagers et compagnie. Son potager d’entreprise qui vient d’entrer en production a été réalisé sur une parcelle de 1 500 m2 où ont été implantés des bacs de culture auto-fertiles dans lesquels poussent des mini-légumes, variétés anciennes, fleurs comestibles, etc.

Laurence Berlemont et Julien Vert espèrent qu’il sera rejoint par beaucoup d’autres. Leur ambition à l’horizon 2023 étant de produire sur leur site au moins 50 paniers hebdomadaires de fruits et légumes bio sur 45 semaines par an, d’accueillir chaque année plus de 150 personnes en formation sur l’agro-écologie en contexte méditerranéen et d’avoir entre 15 et 20 potagers d’entreprises créés et en production sur le territoire de la Provence Verte.

 Et pourquoi pas séduire aussi des zones d’activités et des restaurateurs…

L’histoire ne fait que commencer.

Contacts

Patrick Roletto
Journaliste économique

A lire aussi

Thierry Albertini président de l’Office Var Habitat

Thierry Albertini est le nouveau président de Var Habitat, premier bailleur social du département avec 15 000 logements, 33 000 locataires, 280...

Permis en baisse, BTP en berne ?

La chaîne de l’acte de bâtir s’inquiète en cet automne des conséquences des « manquements » du printemps. Alors que le reconfinement...

A50 : « Enrobé, c’est pesé » entre Bandol et La Ciotat !

Escota Vinci Autoroutes refait la chaussée dans les deux sens entre les gares de péage de Bandol et La Ciotat, sur l’A50....

Pierrefeu : Pizzorno valorise toujours plus

le groupe Pizzorno Environnement a mis en service en septembre dernier et au terme de dix mois de travaux, le nouveau casier de stockage de déchets non dangereux sur son site de Pierrefeu-du-Var. L’Ecopole exploité par sa filiale Azur Valorisation renforce ainsi ses capacités de traitement et confirme son statut d’installation majeure pour la gestion des déchets.

L’Imsat en formation(s) serrée(s), malgré l’adversité !

l’Imsat dispense depuis septembre des formations longues et courtes pour respectivement 209 et 68 personnes, tandis que 140 jeunes ont été accompagnés depuis un an dans le cadre de la prépa SAT (sport, animation, tourisme), lancée par l’Imsat et l’UPV. Une démarche ciblée vers des publics demandeurs d’emploi, mais aussi fragilisés et parmi les plus éloignés de l’emploi, proposant un accompagnement personnalisé. A travers un Sas de préparation