Accueil Terroir Puget-sur-Argens : les créateurs ont leur village

Puget-sur-Argens : les créateurs ont leur village

A l’aune de valeurs solidaires et écologiques, Luc Martin a eu l’idée originale et vertueuse de créer, au Puget-sur-Argens, le Village des ateliers créateurs.

Pour ce faire il a acquis 50 containers maritimes recyclés qu’il a installés en forme de U sur un étage. Le Village de 2 900 m2 est situé dans un parc de 4 000 m2 et construit avec des matériaux respectueux de l’environnement et durables dès que possible.

Ouvert en mars 2019, cet espace unique dédié au savoir-faire français où les visiteurs peuvent observer les artisans au travail et les artistes en pleine création, accueille aujourd’hui une vingtaine d’artisans et de commerçants, thérapeutes en médecine douce, une galerie d’art (voir notre encadré) et cinq comptoirs de cuisine, dont 4 sont malheureusement en sommeil pour l’heure, en raison de la crise sanitaire. Un seul, le Burger Français, fonctionne en plat à emporter. Le village s’est également enrichi le mois dernier d’un musée du jouet grâce au collectionneur dracenois Jean-Marie Lerdino. Pour l’heure il est lui aussi fermé en raison de la pandémie.

Consommer autrement

Consommer autrement, tel est le fondement de la démarche qu a guidé Luc Martin dans la réalisation de son projet. Il explique ainsi : « Mondialisation, consommation, société hyper-connectée,… le monde change. Tout va plus vite, les produits et services se multiplient, nos objets du quotidien deviennent obsolètes en quelques semaines, les gens passent plus de temps sur leurs smartphones et moins de temps à se parler « dans la vraie vie ». De plus, l’immédiateté que propose Internet est une concurrence difficile pour les artisans locaux et les commerçants de nos quartiers. Pourtant, il existe d’autres manières de produire, de consommer. Nous pouvons changer notre rapport à l’objet et au service.

Notre manifeste : Consommer, oui, mais pas à n’importe quel prix . Consommer, oui, mais pas n’importe quoi. Consommer, oui, mais pas n’importe comment ! ».

Afin de permettre aux acteurs du village de s’installer dans les meilleurs conditions Luc Martin propose des baux de un an renouvelable trois fois avec 45 jours de préavis. Selon l’emplacement les locaux sont loués de 10 à 25 € HT le m².

Pour faire connaître et animer le lieu , le Village des Ateliers Créateurs organise chaque premier samedi du mois un vide-dressing et chaque deuxième samedi une brocante.

Un lieu hors du commun à découvrir absolument !

Repères

Patrick Roletto
Journaliste économique

A lire aussi

Protégé : Avec Al Dente, Taormina, Mamma Sam, Toulon fleure bon « Little Italie » !

La rue Dumont d’Urville de Toulon prend des allures de « Little Italie », pour le plus grand plaisir des amateurs de cette cuisine du Sud qui nous rassemble, nous ressemble. Al Dente, Taormina, Mama Sam forment un triptyque gagnant, gourmand, attrayant.

Cultivons l’avenir avec Potagers & Compagnie

Potagers & Compagnie, est une jeune entreprise solidaire d'utilité sociale, qui participe au grand concours national La Fabrique Aviva, une compétition qui récompense les entrepreneurs innovants de l’économie sociale et solidaire. Bordé par la rivière Ribeirotte, en partie en zone Natura 2000, le domaine présente une grande diversité de milieux. L’ambition est d’en faire un lieu de référence de l’agroécologie et de la permaculture en climat méditerranéen (potager, vignes, oliviers, truffières, arbres fruitiers et petit élevage), ayant vocation à essaimer avec le développement d’une offre de formation et d’accompagnement de projets agroécologiques, notamment en entreprises ou associations

Puget-sur-Argens : les créateurs ont leur village

A l’aune de valeurs solidaires et écologiques, Luc Martin a eu l’idée originale et vertueuse de créer, au Puget-sur-Argens, le Village des ateliers créateurs.

Supports publicitaires : SERICONCEPT en pole position

Panneaux, tee-shirts, stylos, porte-clefs, broderies, cartes de visite, prospectus… rien n’échappe au savoir-faire et à la capacité de production de l’entreprise SERICONCEPT, installée en zone d’activités des Ferrières au Muy. Ses compétences s’étendent sur trois métiers principaux : la sérigraphie, la tampographie et la signalétique, réunis autour d’un atelier de P.A.O.

GNI : l’hôtellerie-restauration a aussi un cœur (de métier) qui bat

Des entreprises de notre secteur sont mortes dans l’indifférence. Pourquoi serions plus incriminés que les supermarchés ? Pourquoi les assureurs apparaissent à nos yeux comme les grands gagnants dans cette histoire ? Le GNI réclame une enquête parlementaire sur le sujet. Mais pour l’heure, sauvons nos établissements et nos emplois avec des mesures concrètes.