Accueil Interview Santé des indépendants : ça passe aussi par la formation avec l'AGEFICE...

Santé des indépendants : ça passe aussi par la formation avec l’AGEFICE !

Les 1,2 million de travailleurs indépendants du commerce, de l’industrie et des services (dont 550.000 micro-entrepreneurs) peuvent bénéficier d’un financement de leurs formations par l’Agefice (fond d’assurance formation) et cela dès leur immatriculation. Avec un nouvel axe fort, l’impact de la gestion d’entreprise sur la santé des dirigeants dans le cadre du partenariat avec l’Observatoire Amarok.

Rencontre avec le directeur de l’Agefice, Stéphane Kirn.

Var entreprises : Stéphane Kirn,  pouvez-vous nous parler de cette action en faveur de la santé du dirigeant ?

Stephane Kirn : les dirigeants d’entreprise sont soumis à des pressions très fortes dans la réalisation de leurs projets ; l’épuisement professionnel de ces personnes est une réalité dont on parle malheureusement peu, qui n’est ni reconnue ni prise en compte. Nous avons donc décidé, avec l’observatoire Amarok d’organiser cette tournée de conférences qui nous a amenés à Toulon le 7 novembre dernier : « L’impact de la gestion d’entreprise sur la santé des dirigeants ou comment entreprendre peut aussi être bon pour la santé”  Objectif,  expliquer aux chefs d’entreprise les principaux risques auxquels ils sont exposés et comment les prévenir. Les  rencontres  dans toute la France seront suivies d’une journée de formation  par les équipes pédagogiques de l’observatoire Amarok, en présentiel, intégralement prise en charge par l’AGEFICE, afin d’échanger sur les bonnes pratiques et réflexes à acquérir.

Var entreprises : pouvez-vous nous rappeler comment fonctionne l’Agefice ?

Stéphane Kirn : Ce FAF –lisez fonds d’assurance formation – a été créé par le CNPF (actuellement MEDEF), la CGPME (actuellement CPME) et l’UPA (actuellement U2P) il y a maintenant 25 ans. Et ce pour développer à l’intention des chefs d’entreprise l’accès à la formation professionnelle. Actuellement, nous finançons 70.000 actions de formation par an, qu’il s’agisse de formations obligatoires à l’exercice de l’activité professionnelle – par exemple pour les agents immobiliers, les restaurateurs… ou de formations librement choisies par les dirigeants en fonction de leurs perspectives de développement. En parallèle, émergent des besoins nouveaux, en savoir-être notamment : gérer son stress, identifier ses priorités, organiser ses journées, toutes problématiques qui illustrent les difficultés du quotidien. Au niveau local, l’Agefice est relayée par 200 points d’accueil dont notamment l’UPV dans le Var. Nos ressources proviennent de ces mêmes indépendants, qui versent chaque année à titre personnel 100 euros. Puis le principe de la mutualisation nous permet de répondre à leurs attentes ! Dernier dispositif proposé : le DPE diagnostic des performances entrepreneuriales, pour une méthode pro-active adaptée à l’entrepreneur : qui lui permet de se réinterroger sur la situation de son entreprise et de bénéficier de préconisations en matière de formation !

Les possibilités de financements de la  formation des indépendants

  • formations métiers ou transversales : jusqu’à 1450 euros par an
  • formations certifiantes ou diplômantes : jusqu’à 2450 euros par an
  • mallette du dirigeant : comptabilité/analyse financière/tableaux de bord, nouvelles technologies/compétences numériques, marketing/communication, ressources humaines/management, développement durable/responsabilité sociétale des entreprises : 7000 euros par an en plus des autres financements
  • diagnostic des performances entrepreneuriales : intégralement pris en charge par l’Agefice

Contact Agefice à l’UPV : Christine Molineri / Stéphanie Louette – 04 94 09 78 78

communication-agefice.fr

Françoise Franceschini
Journaliste économique

A lire aussi

« L’UPV est là pour aider les entreprises et soutenir l’économie »

Malgré le mode de fonctionnement toujours dégradé en raison des mesures sanitaires liées au Coronavirus, la rentrée est dense pour le monde économique en général et l’UPV en particulier. A l’approche de Var Up, grand rendez-vous annuel de l’entreprise dans le Var, échanges avec Véronique Maurel, présidente adjointe de l’UPV et présidente de la Cpme Var.

Lycée agricole privé de la Provence Verte : un projet de campus innovant à Brignoles

Fondé en 1953, le lycée agricole privé de Saint-Maximin cultive l’avenir en formant les futurs techniciens de l’agriculture. Installé depuis 1990 sur un terrain de 15 hectares et disposant de 5000 m2 de locaux, l’établissement poursuit sa mission avec toujours plus d’acuité et d’ouverture sur le monde sous la direction de Christian Brayer. Devenu le plus gros lycée agricole de la région (voir le lycée en chiffres), il regarde plus que jamais vers l’agriculture de demain et va créer pour se faire à Brignoles un campus des métiers.

Potager et Compagnie veut faire pousser fruits et légumes bio dans les entreprises

concept innovant, séduisant, gourmand et solidaire des potagers d’entreprises piloté par Potagers et Cie

Var Habitat modernise sa relation client

L’Office Var Habitat, premier bailleur social du département avec plus de 15 000 logements, met en œuvre son nouveau projet d’entreprise à la faveur d’un service dédié à la relation client.

La Boîte Immo fait pousser ses murs

Start-up en réussite exponentielle, leader dans le webmarketing spécialisé en immobilier, La Boîte Immo vient d’intégrer son nouveau siège, à Hyères toujours