Accueil Interview Santé des indépendants : ça passe aussi par la formation avec l'AGEFICE...

Santé des indépendants : ça passe aussi par la formation avec l’AGEFICE !

Les 1,2 million de travailleurs indépendants du commerce, de l’industrie et des services (dont 550.000 micro-entrepreneurs) peuvent bénéficier d’un financement de leurs formations par l’Agefice (fond d’assurance formation) et cela dès leur immatriculation. Avec un nouvel axe fort, l’impact de la gestion d’entreprise sur la santé des dirigeants dans le cadre du partenariat avec l’Observatoire Amarok.

Rencontre avec le directeur de l’Agefice, Stéphane Kirn.

Var entreprises : Stéphane Kirn,  pouvez-vous nous parler de cette action en faveur de la santé du dirigeant ?

Stephane Kirn : les dirigeants d’entreprise sont soumis à des pressions très fortes dans la réalisation de leurs projets ; l’épuisement professionnel de ces personnes est une réalité dont on parle malheureusement peu, qui n’est ni reconnue ni prise en compte. Nous avons donc décidé, avec l’observatoire Amarok d’organiser cette tournée de conférences qui nous a amenés à Toulon le 7 novembre dernier : « L’impact de la gestion d’entreprise sur la santé des dirigeants ou comment entreprendre peut aussi être bon pour la santé”  Objectif,  expliquer aux chefs d’entreprise les principaux risques auxquels ils sont exposés et comment les prévenir. Les  rencontres  dans toute la France seront suivies d’une journée de formation  par les équipes pédagogiques de l’observatoire Amarok, en présentiel, intégralement prise en charge par l’AGEFICE, afin d’échanger sur les bonnes pratiques et réflexes à acquérir.

Var entreprises : pouvez-vous nous rappeler comment fonctionne l’Agefice ?

Stéphane Kirn : Ce FAF –lisez fonds d’assurance formation – a été créé par le CNPF (actuellement MEDEF), la CGPME (actuellement CPME) et l’UPA (actuellement U2P) il y a maintenant 25 ans. Et ce pour développer à l’intention des chefs d’entreprise l’accès à la formation professionnelle. Actuellement, nous finançons 70.000 actions de formation par an, qu’il s’agisse de formations obligatoires à l’exercice de l’activité professionnelle – par exemple pour les agents immobiliers, les restaurateurs… ou de formations librement choisies par les dirigeants en fonction de leurs perspectives de développement. En parallèle, émergent des besoins nouveaux, en savoir-être notamment : gérer son stress, identifier ses priorités, organiser ses journées, toutes problématiques qui illustrent les difficultés du quotidien. Au niveau local, l’Agefice est relayée par 200 points d’accueil dont notamment l’UPV dans le Var. Nos ressources proviennent de ces mêmes indépendants, qui versent chaque année à titre personnel 100 euros. Puis le principe de la mutualisation nous permet de répondre à leurs attentes ! Dernier dispositif proposé : le DPE diagnostic des performances entrepreneuriales, pour une méthode pro-active adaptée à l’entrepreneur : qui lui permet de se réinterroger sur la situation de son entreprise et de bénéficier de préconisations en matière de formation !

Les possibilités de financements de la  formation des indépendants

  • formations métiers ou transversales : jusqu’à 1450 euros par an
  • formations certifiantes ou diplômantes : jusqu’à 2450 euros par an
  • mallette du dirigeant : comptabilité/analyse financière/tableaux de bord, nouvelles technologies/compétences numériques, marketing/communication, ressources humaines/management, développement durable/responsabilité sociétale des entreprises : 7000 euros par an en plus des autres financements
  • diagnostic des performances entrepreneuriales : intégralement pris en charge par l’Agefice

Contact Agefice à l’UPV : Christine Molineri / Stéphanie Louette – 04 94 09 78 78

communication-agefice.fr

Françoise Franceschini
Journaliste économique

A lire aussi

Avec Al Dente, Taormina, Mamma Sam, Toulon fleure bon « Little Italie » !

La rue Dumont d’Urville de Toulon prend des allures de « Little Italie », pour le plus grand plaisir des amateurs de cette cuisine du Sud qui nous rassemble, nous ressemble. Al Dente, Taormina, Mama Sam forment un triptyque gagnant, gourmand, attrayant.

Cultivons l’avenir avec Potagers & Compagnie

Potagers & Compagnie, est une jeune entreprise solidaire d'utilité sociale, qui participe au grand concours national La Fabrique Aviva, une compétition qui récompense les entrepreneurs innovants de l’économie sociale et solidaire. Bordé par la rivière Ribeirotte, en partie en zone Natura 2000, le domaine présente une grande diversité de milieux. L’ambition est d’en faire un lieu de référence de l’agroécologie et de la permaculture en climat méditerranéen (potager, vignes, oliviers, truffières, arbres fruitiers et petit élevage), ayant vocation à essaimer avec le développement d’une offre de formation et d’accompagnement de projets agroécologiques, notamment en entreprises ou associations

Puget-sur-Argens : les créateurs ont leur village

A l’aune de valeurs solidaires et écologiques, Luc Martin a eu l’idée originale et vertueuse de créer, au Puget-sur-Argens, le Village des ateliers créateurs.

Supports publicitaires : SERICONCEPT en pole position

Panneaux, tee-shirts, stylos, porte-clefs, broderies, cartes de visite, prospectus… rien n’échappe au savoir-faire et à la capacité de production de l’entreprise SERICONCEPT, installée en zone d’activités des Ferrières au Muy. Ses compétences s’étendent sur trois métiers principaux : la sérigraphie, la tampographie et la signalétique, réunis autour d’un atelier de P.A.O.

GNI : l’hôtellerie-restauration a aussi un cœur (de métier) qui bat

Des entreprises de notre secteur sont mortes dans l’indifférence. Pourquoi serions plus incriminés que les supermarchés ? Pourquoi les assureurs apparaissent à nos yeux comme les grands gagnants dans cette histoire ? Le GNI réclame une enquête parlementaire sur le sujet. Mais pour l’heure, sauvons nos établissements et nos emplois avec des mesures concrètes.