Thalassothermie en Seyne, acte II

thalassothermie

Thalassothermie en Seyne, acte II

L’opérateur Dalkia va développer le réseau de thalassothermie de la Seyne déployé depuis une dizaine d’années à une échelle réduite sur le site de la Navale. Une concession sur 20 ans attribuée par la Métropole Toulon Provence Méditerranée.

La Métropole Toulon Provence Méditerranée et la ville de La Seyne ont choisi l’opérateur Dalkia (filiale du groupe EDF) pour développer, gérer et exploiter le réseau de thalassothermie de la commune de La Seyne sur mer. Une concession sur 20 ans délivrée après appel d’offre, permettant d’alimenter en chaud et froid, par récupération d’eau de mer Méditerranée, 980 équivalents logements, d’éviter aussi l’émission de 1 149 tonnes de CO2 dans l’atmosphère par an (correspondant à la pollution de 897 véhicules). Une bonne nouvelle globalement pour la planète et localement pour les bénéficiaires directs du dispositif, dont les économies seraient de 15% par rapport à leur facture actuelle, en plus d’une garantie de stabilité des prix puisque cette énergie renouvelable ne dépend pas des variations de l’énergie fossile.
Concrètement, le réseau de thalassothermie  se compose d’une boucle d’eau tempérée reliant la station d’échange en eau de mer située en bord de quai, face au Parc de la Navale, à des pompes à chaleur situées à l’intérieur des bâtiments raccordés. Selon les saisons, ces pompes augmentent ou diminuent la température de l’eau captée en mer, à une profondeur de 5 mètres et à une température comprise entre 12 et 15°, pour produire du chauffage, de la climatisation et de l’eau chaude sanitaire. En outre, dans une logique d’économie circulaire, le réseau se nourrit aussi de la récupération de chaleur provoquée par la production de climatisation. Cette technologie innovante alimente ainsi le réseau de chaud et froid à 75% par énergie renouvelable et inépuisable.

Avancée de développement durable

 

Compte tenu des investissements programmés par l’opérateur – 1,7 million d’euros HT à partir de l’été prochain dans des travaux d’extension relativement rapides afin d’être prêts pour la saison de chauffe 2019, même la démarche un an plus tard – le réseau doit s’agrandir de 500 mètres à 3 000 mètres. Conjointement, 25 sous-stations relais seront déployées au niveau des bâtiments, connectées au Dalkia Energy Savings Center, piloté numériquement en temps réel. Ces deux phases seront précédées d’une commercialisation ciblée sur les logements, mais également s’agissant d’équipements publics (écoles) et tertiaires. Ce projet est soutenu à hauteur de 30% par la Région Sud et l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) dans le cadre du Fonds Chaleur.
Précédemment, ce réseau, initié en 2005 et mis en service il y a 10 ans par la ville de La Seyne, desservait en eau tempérée les équipements voisins de production d’énergie thermique de trois immeubles du programme Porte Marine, puis du Casino de jeux Joa.
Le choix de la Métropole dans le cadre de sa compétence nouvelle en matière énergétique, en parfait accord avec la ville de La Seyne, s’est porté sur Dalkia, à même d’assurer la continuité du service public au regard de ses compétences et de ses références sur le sujet, puisque ce réseau est le 5e en Provence Alpes Côte d’Azur géré par la filiale d’EDF.
Cette avancée de développement durable entre dans les objectifs majeurs du gouvernement et des territoires, à savoir un taux de 30% d’énergies renouvelables à atteindre à l’horizon 2030 (8% aujourd’hui). Dans ce contexte, le Plan climat air énergie territorial (PCAET) de TPM devrait être dévoilé au premier semestre 2019, « excellent exemple de la motivation de la Métropole d’œuvrer en ce sens », d’après le vice-président Gilles Vincent. Pour ce dernier, très impliqué sur toutes les questions environnementales, la collectivité présidée par Hubert Falco agit conjointement sur les volets transports, déchets, habitat et énergie, entre autres via le réseau de thalassothermie.

Olivier Réal

 

Encadré

Réseau vertueux de chaud et froid
Réseau de thalassothermie alimenté par les calories d’eau de mer
Concession à Dalkia accordée par la Métropole TPM
20 ans de contrat
75% d’énergies renouvelables et de récupération
980 équivalents-logements
Extension de réseau de 500 à 3 000 mètres
7 MW de capacité de production de chaud et de froid
Réduction de 15% sur la facture énergétique
1 149 tonnes de CO2 évitées par an

Dalkia Méditerranée
1 rue Albert Cohen
13016 Marseille
04 84 52 50 02
communication-mediterranee@dalkia.fr
www.dalkia.fr

 

Légende photo : Le réseau de thalassothermie de La Seyne, face au parc de la Navale