Accueil Vie des entreprises PIZZORNO Environnement : confinement mode d'emploi

PIZZORNO Environnement : confinement mode d’emploi

Une telle entreprise varoise (qui emploie en France plus de 2000 salariés sur 23 sites et travaille pour les collectivités dans des domaines essentiels à l’organisation sociale) a obligatoirement dû faire face à une organisation pointue pour continuer à fonctionner efficacement !

Revue des différentes mesures mises en place par la cellule de crise

La revue des différentes mesures mise en place par la cellule de crise ont commencé à travailler dès les premières alertes, avant le confinement, alors que les mesures sanitaires étaient instaurées fin février. C’est à la même période que les plans de continuité avec les collectivités étaient précisés !

Deux objectifs majeurs pendant cette période :

  • la santé des salariés (en liaison avec le CSE, la médecine du travail et la Carsat),
  • le maintien de cette activité essentielle.

La plupart des activités ont continué à fonctionner – collecte et traitement des déchets ménagers et collectes sélectives ; traitement en usine d’incinération, centre de stockage et tri ; propreté urbaine avec une organisation aménagée. En revanche, déchetteries et collecte des encombrants et déchets verts ont été stoppées !

Les agents ont donc continué à travailler sur le terrain, alors qu’une grande partie du personnel administratif passait en télé-travail. Une attention particulière a été portée sur les personnes fragiles.

Organisation en interne

Toute l’organisation partait de cette cellule de crise, qui se réunissait tous les jours autour de la direction générale, avec les directions des activités, de la RH, de la com, de la qualité/hygiène/sécurité/environnement, du juridique.

Les décisions irradiaient immédiatement vers les agences opérationnelles. En particulier les actions de respect des gestes barrière.

« Notre principale inquiétude : les masques en début d’épidémie ! »  Elisabeth Couzinié directrice QHSE (qualité, hygiène, sécurité, environnement) le rappelle « il a été impossible d’en commander avant la fin mars ! »

Toutes les mesures d ‘hygiène ont été prises : gel et savon, désinfection systématique des cabines des camions et des locaux, échelonnement des départs et retours des tournées, suppression des machines à café, interdiction d’utiliser les souffleurs pour nettoyer les voiries…

Organiser la distanciation a été complexe : dans les camions, l’un des ripeurs rejoignait directement la zone pour éviter la promiscuité de la cabine et dans les petits véhicules, des parois de séparations ont été ajoutées !

Les personnes malades ou présentant des symptômes ont été accompagnées et leurs contacts recherchés pour éviter la diffusion du virus.

Avec la fin du confinement, les mesures s’assouplissent progressivement dans une optique de rendre l’application des consignes les moins contraignantes possibles pour ces travailleurs essentiels à notre bien être à tous !

Pour aller plus loin : http://www.pizzorno.com

Françoise Franceschini
Journaliste économique

A lire aussi

Toulon : vaste(s) chantier(s) sur l’A57

L’immense chantier de l’élargissement de l’A57 en 2x3 voies à l’Est de Toulon débute ces jours-ci. Il s’agit de la plus importante...

LE PISTOLIER ou la passion des armes !

Une armurerie sur la zone industrielle de Toulon-Est ? Ce n’est pas la première activité qui vient à l’esprit ! c’est pourtant...

Brignoles: Aromates les Méridiennes met la Provence en sachet

Ingénieur, diplômé en mathématiques appliquées, Didier De Munck a délaissé la fascinante poésie des nombres et des chiffres pour celle plus odorante...

Soutien aux entreprises : les Finances dans la bonne direction

Un peu plus d’un an après le premier confinement assorti des premières mesures d’accompagnement des entreprises en difficulté, les services déconcentrés de...

Un Radeau d’utilité sociale

Créée en 1998 à Fréjus par Remy Collot, l’entreprise Radeau livre des repas à domicile aux personnes malades, victimes d’accidents ou retraitées....