Accueil Interview Valérie Marrone en tête de la liste UPV/CPME 83/FBTP 83

Valérie Marrone en tête de la liste UPV/CPME 83/FBTP 83

La liste Fiers d’être artisans 83, portée par l’UPV, la CPME 83 et la FBTP 83, présente une femme comme tête de liste dans le Var pour les élections à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat ; une femme dont l’expérience professionnelle est variée, riche et moderne, à l’image de l’artisanat !

Var Entreprises : Qu’est ce qui vous a amené à prendre cette direction vers l’artisanat, puis cet engagement comme tête de liste aux élections à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat régionale (CMAR) ?

Valérie Marrone : Je suis fille d’artisan – mon père était charpentier, ça doit être une histoire de gènes… C’est déjà, je crois, une première réponse !

Dans un premier temps, j’ai travaillé en PME (18 ans) puis au sein d’un major du BTP ; et c’est ensuite que  j’ai choisi l’artisanat en m’associant à mon mari, Jean-Robert, au sein de l’entreprise JRM Domotique, installée au Castellet et spécialiste d’électricité en courants faibles;  nous installons, gérons et maintenons des systèmes d’alarme intrusion, de vidéo-surveillance, d’automatisation de portails, de réseaux informatiques et de téléphonie d’entreprise. C’est une activité basée sur de la technologie, servie par les qualités bien connues des artisans : la maitrise technique, le service, la fiabilité, le sérieux. Preuve en est que JRM Domotique a développé sa clientèle par le « bouche à oreille », par recommandations, sans publicité. Nos voitures elles-mêmes ne sont pas floquées !

C’est maintenant une entreprise artisanale familiale au sens plein du terme, puisque notre fils Adrien nous a rejoint avec pour objectif de reprendre l’entreprise à terme. Et il en a toutes les capacités : il est titulaire d’un bac STI électro-technique, d’un BTS domotique et d’une licence pro  «efficacité énergétique en bâtiment intelligent ». Nous avons décidé de renforcer notre équipe avec le recrutement en cours d’un jeune technicien afin de préparer à terme cette  transmission.

L’activité ? en croissance malgré le Covid, résultat d’un travail incessant auprès de la clientèle ! en revanche, comme beaucoup d’autres activités, nous souffrons de soucis d’approvisionnement des matériels électroniques, notamment les composants venant de Chine.

Quant aux raisons qui m’ont conduites à m’investir dans cette élection à la CMA, elles sont liées à plusieurs facteurs : mon affection pour l’artisanat, mon parcours personnel et professionnel et mon caractère engagé. Cela  s’inscrit dans une suite logique.

Var entreprises : Vous êtes co-gérante de JRM Domotique mais vous avez également un certain nombre d’engagements professionnels, n’est-ce pas ?  

Valérie Marrone : Effectivement, par goût personnel, par envie de m’investir et de voir les choses s’améliorer, je me suis investie au sein des Femmes Chefs d’Entreprise ; je suis également présidente du « groupe femmes » de la Fédération du BTP du Var et bien sûr je suis prête à assumer les responsabilités inhérentes à un poste de présidente de la CMA dans le Var.

Il s’agit d’un outil doté d’une forte expertise qui peut aider les entreprises artisanales. Or, force est de constater qu’elle peine à se faire connaître. Mon objectif est de contribuer à la promouvoir auprès des artisans pour faire connaître l’étendue des aides qu’elle peut leur apporter.

Je lance un appel aux artisans pour qu’ils n’hésitent pas à consulter leur chambre de métiers et de l’artisanat dans le cadre d’un projet d’entreprise, quel qu’il soit, ou bien lorsqu’ils sont confrontés à des problèmes – et pas seulement au moment de la création ou de la transmission de l’entreprise! c’est son rôle, c’est sa mission, c’est la raison pour laquelle elle bénéficie d’argent public, pour les aider !

Elle le peut dans de nombreux domaines : pour le développement, pour la communication, pour l’export, pour la transmission ; pour bénéficier de subventions régionales… les pouvoirs publics ont réaffirmé avec force qu’elles doivent se réinventer pour jouer pleinement le rôle que la loi leur a dévolu.
Elles sont de plus les interlocutrices des gouvernants pour ce qui touche à l’artisanat.

Malheureusement, le constat actuel est que les Chambres de Métiers et de l’Artisanat souffrent d’un déficit d’image et de reconnaissance de la part des artisans qui ne l’utilisent pas comme il le faudrait. Cette situation n’est pas compatible avec l’obligation d’équité d’un service public.

L’ambition de la liste Fiers d’être artisans 83 est que les prestations de la CMA (conseils, aides et financements) profitent à tous, équitablement, efficacement et dans un souci de proximité.

Voilà pourquoi il est IMPERATIF d’être nombreux à voter lors du scrutin qui se tiendra du 1er au 14 octobre prochains. Inutile de se déplacer, chaque artisan recevra le matériel par courrier pour voter par correspondance. Il faut se mobiliser pour améliorer la participation à ces élections, participation  habituellement très basse, aux alentours de 7% ! Nous devons redevenir les acteurs de notre avenir d’artisans !

ALORS VOTEZ !
VOTEZ POUR LA LISTE UPV/CPME 83/ FBTP 83
« FIERS D’ÊTRE ARTISANS »

POUR QUE LA CMA SOIT VOTRE OUTIL 

Françoise Franceschini
Journaliste économique

A lire aussi

Cyclamens : Morel Diffusion fleurit la terre entière

A Fréjus, en bordure du Reyran sous 3,5 hectares de serres, se préparent et se créent les graines...

Maison Eco 3 transforme des containers maritimes en belles villas tout confort

L’histoire de Maison Eco 3 commence par un rêve, un vrai rêve devenu réalité. Cette nuit qui a changé...

ENVIE VAR, une belle histoire…

Il y a 35 ans, suite à la demande d’un distributeur d’électroménager, débutait à Strasbourg cette initiative citoyenne ENVIE - mettant en...

Hobby Sun : tout pour la piscine

Sylvie Hoyez et son époux Olivier ne regrettent certes pas aujourd’hui leur décision d’avoir acquis la société Hobby Sun fondée en 1988...

Mail Boxes Etc expédie les colis tous azimuts

Respectivement infirmier libéral et administrateur de biens, Hendrik Rouvier et son frère Rémy Rouvier-Reynier ont décidé l’an dernier de diversifier leur champ...