4ème circonscription – Sereine MAUBORGNE : un coeur de battante

0
2112

Rien n’arrête Sereine Mauborgne lorsqu’elle décide de se lancer dans un combat. Fin 2016, elle s’engage ainsi avec passion pour le mouvement En Marche dont elle co-anime le comité dans le golfe de Saint-Tropez. Belle gageure pour cette femme de terrain, infirmière libérale de profession. Sa force de conviction, son travail au quotidien ont eu raison de tous les écueils et l’ont propulsée vers l’Assemblée Nationale. Après avoir viré en tête au premier tour, elle s’est imposée confortablement face au Frontiste Philippe Lottiaux.
mauborgneBelle surprise et magnifique récompense pour celle qui s’est engagée assez jeune en politique : « J’avais 25 ans, j’ai suivi mon père à Génération Écologie puis j’ai rejoint
le Modem. En 1997 je me suis présentée à une élection cantonale dans la Sarthe, j’ai obtenu 10 % des voix ». Fin 2009, elle vient s’installer à Cogolin. Sa candidature aux législatives elle l’a vécue comme une révélation : « Quand j’ai vu le portrait- robot d’une candidate d’En Marche je me suis dit : mais c’est moi ! Et j’y suis allée ». Ses premiers pas dans l’hémicycle ne l’ont pas impressionnée outre mesure : « J’ai trouvé que c’était beaucoup plus petit que je ne me l’imaginais. Mais j’ai vécu un moment de grande fierté ».
Membre de la commission de la défense nationale et des forces armées, elle a été en prise directe lors de la polémique avec le général De Villiers, le chef d’État-Major : « J’ai trouvé ça assez violent, mais il était normal qu’il s’ouvre à nous. Mais à partir du moment où il y a eu trahison du secret des débats, le président de la République ne pouvait pas laisser passer. Je sais que nous allons entamer une budgétisation pour la défense, l’effort sera énorme ». Les incendies qui ont dévasté Bormes et la Croix-Valmer l’ont évidemment beaucoup touchée « J’ai tout de suite contacté le DGS des communes, j’ai été en contact avec le préfet. Je vais rencontrer le conservatoire du littoral et je m’emploierai à accompagner et animer les projets qui se mettront en place pour réhabiliter les sites »

Pour sa circonscription elle veut ainsi oeuvrer en défendant les projets les uns après les autres : « Développer la suberaie pour le chêne liège, la châtaigneraie, mieux gérer les déchets, seront mes priorités. Je vais être également la marraine de l’opération Education-Armée avec la création des cadets de l’armée : 180 jeunes de 14 à 16 ans qui découvriront la défense nationale. L’opération sera lancée dans le Var officiellement le 11 octobre ».

Portraits des 8 députés Varois
Découvrez qui sont les députés varois élus en juin dernier.

Une sortante et 7 nouveaux élus : 5 députés En Marche !, 2 les Républicains et un Modem.
#députés2017

PR.