Ollioules/Sanary : un nouvelle échangeur d’utilité publique

0
742

Attendu depuis 30 ans, le nouvel échangeur 12.1 Escota de Vinci Autoroutes vient d’être inauguré à Ollioules/Sanary par ses financeurs publics et privés.

Une réalisation majeure entre la barrière de péage de Bandol et l’échangeur de La Seyne, visant à améliorer la desserte des communes d’Ollioules et Sanary, à fluidifier le trafic très dense (notamment aux heures de pointe) de la route départementale 11 et des voiries locales environnantes. L’échangeur comprend deux gares équipées chacune de 3 couloirs, sachant que les conducteurs paieront ici uniquement en allant ou en revenant du Toulon, à raison de 0,80 euros pour un véhicule léger et 0,50 euros en moto. En direction ou en provenance de Marseille, le paiement demeure au niveau de la barrière pleine voie de Bandol. L’ouvrage, réalisé en deux ans et demie par le groupement TP Spada/Razel-Bec/Eurovia Paca, tout en maintenant le trafic sur l’A50, a fait l’objet d’un programme spécifique d’intégration environnementale et de prise en considération des riverains. Une conduite d’opération exemplaire saluée par l’ensemble des partenaires lors de l’inauguration, le 14 décembre dernier, qui précède de quelques jours la mise en service validée par décision ministérielle. Lesquels partenaires ont investi collectivement 37,6 millions d’euros dans ce projet d’envergure, à savoir 42% pour Vinci Autoroutes, 29% pour le département du Var, 16% pour la Métropole Toulon Provence Méditerranée, 13% pour l’Agglomération Sud Sainte Baume.