Accueil Interview ISEN :AGNES LAVILLE, entrepreneur et directrice

ISEN :
AGNES LAVILLE, entrepreneur et directrice

Nommée directrice de l’Isen en décembre dernier, Agnès Laville succède à Didier Goguenheim. Elle présente un parcours assez atypique, une chance sans doute pour cette belle école d’ingénieurs historiquement toulonnaise qui fête ses 30 ans ; une école avec une implantation à Marseille, et qui continue à s’internationaliser. Ses 850 étudiants bénéficient d’un travail en profondeur sur le « sens » collectif de leurs études et la pertinence de leur projet professionnel dans une société en fort basculement économique, écologique et sociologique.

L’Isen, des valeurs humanistes

Cette école d’ingénieurs toulonnaise pour le numérique et l’intelligence artificielle – en contrat avec le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche – fait partie du groupe Yncréa ; c’est un établissement d’enseignement supérieur privé d’intérêt général qui porte de fortes valeurs humanistes avec comme priorité l’épanouissement de l’étudiant.
Plusieurs possibilités d’études en post-bac, (possible en alternance) :
deux bachelors, un à Toulon sur la « greentech » (intégrateurs de solutions numériques pour le développement durable) en collaboration avec l’ITII, et un à Marseille sur le « gaming ».
le cursus ingénieur en 5 ans avec prépa intégrée ou extérieure (et une prépa rebond pour se réorienter !).
8 options : cyber-sécurité, e-santé, smart énergy, systèmes embarqués…
Le tout selon la logique : 50% de cours / 50% de projets ! avec un travail en petits groupes sur 50 projets nationaux ou européens et 3 chaires de recherche : mer ; objets connectés ; e-santé.
D’ores et déjà, Agnès Laville priorise une pédagogie hybride, à la carte, avec une logique de mise à disposition du savoir plutôt qu’une transmission classique, du distanciel à la demande et du co-working pour cette communauté d’apprenants.
Nombreux stages prévus à l’étranger et la vue associative est riche !
Le partenariat est actif avec 45 universités ou écoles en France ou à l’étranger, à la fois pour accueillir des étudiants étrangers et faire étudier hors de nos frontières les apprenants français (doubles diplômes possibles). Et bientôt des summer-camps !

Et en 2030 ?
L’Isen a 30 ans, que sera l’Isen en 2030 ? Un plan stratégique vient de permettre un travail par le biais de 3 ateliers, en interne, réunissant professeurs, étudiants, entreprises, chercheurs pour proposer les mesures propres à permettre l’adaptation de l’ école au nouveau monde, de mettre la technologie au service du vivant, et d’insister sur l’éthique et la prise de conscience du monde qui entoure les étudiants ; a été mis en place un labo de recherche dédié à la future approche des élèves ingénieurs soucieux d’une anthropocène, d’une vie sur terre « soutenable ».
La « smart énergie » (imaginer les nouvelles solutions énergétiques et environnementales) se travaille dans le cadre d’un programme européen de 50 partenaires dont l’Isen est leader au niveau français  – pour une relation « humain/nature » là encore soutenable.
Enfin, les conditions de vie du personnel et des étudiants sont au cœur de ce projet ISEN 2030 ; un nouvel espace de 1 450 m2 vient d’être acquis en face de l’immeuble des hautes technologies pour des labos, un amphi, du co-working et un espace de vie et de convivialité.

Agnès Laville
Toulonnaise, elle fait ses études à Toulon puis réalise une thèse de doctorat à Centrale Paris dans le domaine de la défense et de la conception des systèmes complexes. Elle créée son entreprise dans la ZI Toulon-est dans la formation et le conseil en « management de projet » en 2007.
En parallèle, elle devient vacataire au sein de l’Isen et partage avec les étudiants son expérience de la vie en entreprise ; nommée directrice du recrutement des étudiants de l’Isen, elle prend ensuite la charge de la vie étudiante en 2019, juste à temps pour préparer la continuité pédagogique à 100% à l’arrivée de la Covid. Enfin, elle devient la directrice de l’école fin 2021.

Repères :
– Isen est présente à Toulon et Marseille
– Effectif : 850 apprenants et 80 salariés, y compris les profs et plus de 200 vacataires/intervenants venus du milieu professionnel.
– 2 000 ingénieurs diplômés, dont 20% embauchés à l’international.
– 98% d’insertion professionnelle avec salaire brut d’embauche 39.200 euros (sinon création d’entreprise ou poursuite d’études).

ISEN – Maison du Numérique et de l’Innovation – Place Georges Pompidou 83000 Toulon – Téléphone : 04 94 03 89 50 – www.isen.fr

Françoise Franceschini
Journaliste économique

A lire aussi

Hobby Sun : tout pour la piscine

Sylvie Hoyez et son époux Olivier ne regrettent certes pas aujourd’hui leur décision d’avoir acquis la société Hobby Sun fondée en 1988...

Mail Boxes Etc expédie les colis tous azimuts

Respectivement infirmier libéral et administrateur de biens, Hendrik Rouvier et son frère Rémy Rouvier-Reynier ont décidé l’an dernier de diversifier leur champ...

Fondation du patrimoine : loto, collectes et réalisations dans le Var !

La FONDATION DU PATRIMOINE  s’intéresse à tous les patrimoines : artistique, religieux, rural, militaire, urbain, industriel/artisanal et bien sûr la nature ! C’est une...

ISEN :AGNES LAVILLE, entrepreneur et directrice

Nommée directrice de l’Isen en décembre dernier, Agnès Laville succède à Didier Goguenheim. Elle présente un parcours assez atypique, une chance sans...

Gérard Cerruti, l’Union (Patronale du Var) chevillée au corps

Après 27 ans de mandat(s), Gérard Cerruti quitte la présidence de l’Union Patronale du Var. Véronique Maurel, jusqu’alors présidente adjointe, lui succède....