Le yachting navigue en eaux troublées

0
798

Représentant 900 millions d’euros de volume d’affaires et plus de 2 500 emplois directs, le yachting professionnel régional est impacté par des problématiques sociales et fiscales européennes.

D’une part, le décret du 9 mars 2017 sur les charges sociales relatives aux marins navigant sous pavillon étranger et résidant en France depuis 6 mois a créé une distorsion de concurrence. Sous la pression des acteurs majeurs, dont le réseau Riviera Yachting Network, les équipages ont désormais le libre choix entre le rattachement à l’ENIM (régime national) ou une assurance privée de cotisation qui a la préférence des marins. Il n’en reste pas moins une perte (y compris de confiance) estimée à 200 millions d’euros en 2017 !

D’autre part, jouant sur une interprétation différenciée des taxes pétrolières, les armateurs vont s’avitailler pour beaucoup moins cher en Italie, entraînant une chute d’activité qui a déjà atteint 25%. Les instances du yachting ont lancé une procédure contre le gouvernement italien.

O.R.