Accueil Vie des entreprises MACAP et la QVT : cohésion, implication, responsabilisation

MACAP et la QVT : cohésion, implication, responsabilisation

L’entreprise Macap, installée à Cuers, a dépassé ses 50 ans d’âge – une longue et belle histoire familiale pour cette PME de 39 salariés bien connue dans le Var, créée par Jean Michel de Ricard, et actuellement dirigée par son fils Laurent qui veille à sa réussite.

Macap, ce fabricant de drapeaux et tous autres textiles imprimés pour la communication, a toujours cultivé un goût pour la qualité (labellisé ISO 9001 sur tous les secteurs depuis 2018) et une volonté d’écoute du personnel. 

Macap, un management humain

Un management humain et le respect de l’environnement (produits recyclables, encres fabriquées à base d’eau) font partie des valeurs historiques de l’entreprise.

C’est dire si l’opération collective sur la QVT proposée par la Dirheccte a rencontré l’ adhésion de Laurent de Ricard, celle de son directeur général Yves-Marie Maréchal et de la déléguée du personnel de l’entreprise Dominique Ciron.

Plusieurs objectifs pour les deux dirigeants : mieux responsabiliser les salariés,  les rendre acteurs de leur quotidien dans le cadre d’une communication horizontale  optimisée et favoriser la remontée vers la direction des informations importantes.
C’est donc une démarche inter-services qui a été entreprise; une fois le top-départ donné par la direction, 2 groupes de travail sont constitués, hors de sa présence et coachés par des animateurs mandatés par la Direccte. Les questions les plus souvent abordées :

  • le contenu du travail,
  • le climat social, 
  • les relations au travail,
  • les attentes au niveau de la vie quotidienne en entreprise.

Lors  de ces différentes occasions, on a vu l’implication des participants grandir, une fois dominée la peur de prendre la parole, d’affronter le regard des autres, une fois acceptée la nouveauté de travailler ensemble, de se mettre autour d’une table pour du personnel de production plutôt habitué à travailler en atelier.

En parallèle, la direction gère un comité de pilotage tous les 2 mois et participe à 5 réunions d’échange d’expériences  entre entreprises de diverses activités ayant la même démarche.

En fin de parcours, le constat est vraiment positif : la  participation est satisfaisante, la parole se libère, l’adhésion des salariés est patente – il reste simplement à entretenir l’enthousiasme tout au long des mois !

Un peu de simplicité !

Alors que, au début, des applications informatiques avaient été envisagées pour améliorer la communication inter-services, c’est finalement un « tableau blanc » qui a été retenu par tous, avec des post-it ! Simple et participatif !

Une satisfaction et un regret, Laurent de Ricard ? «  la satisfaction : nous avons confirmé notre logique de participation et de dynamique, pré-existante à cette opération et nous avons pris conscience de difficultés restées non exprimées. Un regret : la démarche dure depuis presque un an, alors que les salariés attendent des  améliorations à court terme. »

« une fois le processus achevé, il faut rester très présent pour que la flamme ne s’éteigne pas, mais le bénéfice en matière de management et de performance est évident. »

Yves Marie Maréchal, Directeur général

Repères économiques Macap

  • SA au capital de  168 000 €
  • Président Laurent de Ricard
  • directeur général Yves-Marie Maréchal
  • 39 salariés
  • 4,7 M€ CA (2019)
  • 4500 clients actifs, directs et indirects
  • 400 000 m²/an de textiles et films PVC personnalisés
  • 15 000 colis/an
  • site : https://www.macapflag.com/

Quelques-unes des attentes des salariés :

  • Comment rendre accessible à tous  la stratégie
  • Valoriser le travail de production et faire connaitre au fil de l’eau les avancées
  • Valoriser les savoir-faire : la fabrication française
  • Mieux faire connaitre les valeurs de l’entreprise
  • Besoin des retours d’infos sur les événements touchant un client (ex. participation à des salons, changement de contacts)
  • Valoriser l’histoire de Macap / support de communication aux salariés
  • Savoir lire son bulletin de salaire
Françoise Franceschini
Journaliste économique

A lire aussi

Soutien aux entreprises : les Finances dans la bonne direction

Un peu plus d’un an après le premier confinement assorti des premières mesures d’accompagnement des entreprises en difficulté, les services déconcentrés de...

Un Radeau d’utilité sociale

Créée en 1998 à Fréjus par Remy Collot, l’entreprise Radeau livre des repas à domicile aux personnes malades, victimes d’accidents ou retraitées....

ADAPEI : la citoyenneté pour tous

L’Adapei var-méditerranée, association relevant de l’économie sociale, est née en 1961 ; elle a été créée par des parents d’enfants handicapés avec un...

M-ENERGY fait l’acquisition du groupe K9–GINOUVES et conforte ainsi sa stratégie de croissance

Ce 23 mars, le Groupe M-ENERGY, propriétaire des sociétés F3C, Rossi Energy, ATMC, a fait l’acquisition du Groupe K9–GINOUVES basé...

« Elles bougent » avec Naval Group

La journée internationale des droits des femmes était l’opportunité pour Naval Group Ollioules de mettre à l’honneur les femmes d’abord, et ensuite la démarche « maison » favorisant de la diversité et de l’égalité professionnelle.