Accueil Vie des entreprises FREDERIC SOULIE, DG de SOMECA, et bien plus encore…

FREDERIC SOULIE, DG de SOMECA, et bien plus encore…

Un personnage, ce Frédéric Soulié ! Tout  en bonhomie, une vraie aptitude à l’empathie et à la communication inter-personnelle. Un épicurien, qui diffuse la joie de vivre autour de lui et surtout  un passionné de  son métier ! Car c’est avant tout  un  entrepreneur impliqué auprès de ses salariés, avec un grand sens de sa responsabilité de leader,  également engagé pour son territoire, et surtout porteur d’une vision, à la fois pour son entreprise et pour ce territoire justement. Donc une personnalité ouverte et une l’ambition collective!

Chez SOMECA

Marié depuis 25 ans, 2 enfants, c’est un albigeois fan de rugby, sport  qu’il a pratiqué (entre autres en Corse) ; il a même  coaché des jeunes à diverses reprises au hasard de ses affectations – dont la première en Corse, à 23 ans, avec son premier job, déjà chez Colas au sein d’une filiale qui s’occupait…de granulats ! pas de hasard donc, et il reste 4 ans sur l’ile de Beauté.

Puis il intègre la Provence car le groupe Colas lui demande de s’occuper de l’entreprise Bertrand, située à Tourrettes,  que le groupe vient de racheter.

Marseille ensuite, en 1998, comme adjoint au directeur régional de Colas, et en 1999 il participe aux négociations pour l’entrée du groupe Colas dans le capital de Someca qui appartient au groupe Garrassin. Il a alors 30 ans et Colas va prendre 33,33% du capital de la Someca (Cemex prend également 33,33%) ; il devient alors directeur général adjoint ; aujourd’hui  directeur général de Someca,  il gère  5 carrières, et 3 dépôts/réception de déchets inertes depuis le siège social de Brignoles.

Une approche durable

Une des marottes de Frédéric, c’est  la carrière de demain, qui  doit être autonome en énergie, avoir un fonctionnement décarboné et plus largement économiser la ressource naturelle. Dans cet objectif, un  contact permanent et qualitatif a été noué avec le territoire : élus, habitants, associations…

L’avenir des carrières Someca est donc en réflexion constante pour Frédéric ; l’innovation est dans ses gènes : il a entre autres organisé des ateliers d’intelligence collective avec salariés et cadres pour réfléchir et préparer cet avenir : «  pour lancer une carrière, il faut du foncier, de l’argent et surtout, surtout, 8 à 10 ans pour obtenir les autorisations préfectorales ». Donc il est vital d’anticiper !

3 autres objectifs, le schéma régional des carrières, le travail sur la gestion et la traçabilité des déchets et enfin la formation : le développement des compétences est majeur au vu des défis -d’autant plus que les granulats représentent le deuxième produit de consommation des français après l’eau !  6 tonnes par an par habitant  en France entière, 7 dans le Var, lié à un habitat plus horizontal que vertical.

Des engagements, des engagements…

Les carrières fournissent de l’emploi à 30.000 salariés en France, par le biais à la fois de groupes et de PME ; au vu des enjeux écologiques,  au vu de l’impact sur le territoire, Frédéric  s’est très vite investi dans la représentation professionnelle et il est devenu en 2014 président de la commission sociale de l’Unicem (union nationale des industries de carrière  et matériaux de construction), en 2017 du collège granulats et depuis juin 2021 président de l’Unicem Paca-Corse.

Pour tous ces engagements, UNICEM, CCIV, Conseil de développement de Draguignan, APM,  Frédéric imprime sa marque en matière d’économie circulaire, veut favoriser le partenariat « public/privé » pour valoriser le territoire.  Et agit dans le concret, pour l’avenir et pour le territoire.     

Pas de prise de tête, mais Frédéric croit en son étoile! un débonnaire qui cache une redoutable efficacité ; ce fils de paysan laboure son terrain, va au fond des choses, construit solidement et apporte sa pierre à l’édifice collectif.   En bref, un pragmatique !                                                                                                                                                              

Des initiatives responsables

Depuis plusieurs années, Someca a installé des ruches et le miel est distribué aux voisins, clients etc…prouvant  que la bio-diversité est respectée. Les plantations  sur les carrières sont réfléchies pour la maintenir.

Et surtout, la création d’une fondation, la fondation Someca, l’une des 200 fondations françaises ; elle  travaille sur la protection du patrimoine bâti, entre autres  le bâti rural et  sur la bio-diversité. Des recherches sont menées en liaison avec l’IMBE – institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale.

La fondation a également organisé des  journées sur la traçabilité et le recyclage des déchets, à la fois sur la carrière de Signes et au centre d’art contemporain de Chateauvert sur le thème  « l’économie circulaire fait carrière » avec 150 participants : élus, (dont des parlementaires), scientifiques, techniciens, clients, associations.

Françoise Franceschini
Journaliste économique

A lire aussi

Cyclamens : Morel Diffusion fleurit la terre entière

A Fréjus, en bordure du Reyran sous 3,5 hectares de serres, se préparent et se créent les graines...

Maison Eco 3 transforme des containers maritimes en belles villas tout confort

L’histoire de Maison Eco 3 commence par un rêve, un vrai rêve devenu réalité. Cette nuit qui a changé...

ENVIE VAR, une belle histoire…

Il y a 35 ans, suite à la demande d’un distributeur d’électroménager, débutait à Strasbourg cette initiative citoyenne ENVIE - mettant en...

Hobby Sun : tout pour la piscine

Sylvie Hoyez et son époux Olivier ne regrettent certes pas aujourd’hui leur décision d’avoir acquis la société Hobby Sun fondée en 1988...

Mail Boxes Etc expédie les colis tous azimuts

Respectivement infirmier libéral et administrateur de biens, Hendrik Rouvier et son frère Rémy Rouvier-Reynier ont décidé l’an dernier de diversifier leur champ...