Accueil Vie des entreprises Service Enosys de l’UPV : quand l’humain coule de (res)source

Service Enosys de l’UPV : quand l’humain coule de (res)source

Une écoute, une information, une orientation, un sourire, l’équipe pluridisciplinaire d’assistantes de service social, de conseillères en économie sociale et familiale, de psychologues du travail de l’UPV, propose tout cela et plus encore aux entreprises ainsi qu’à leurs collaborateurs.

Si Enosys est tiré du Grec signifiant Union, la locution latine « bis repetita placent », que l’on peut traduire par « les choses répétées plaisent », cadre bien avec l’esprit et l’histoire du service d’assistantes sociales et de psychologues du travail de l’Union Patronale du Var. Quelque 20 personnes perpétuent en effet sous la responsabilité d’Isabelle Innocenti la raison d’être de l’UPV depuis 1937. Ce lien de proximité avec la médecine du travail et le bien-être en entreprise, le concept Enosys, fruit d’une réflexion interne, a pour vocation de l’élargir à de multiples compétences déclinées de l’acronyme, à savoir « Ecoute, Neutralité, Orientation Sociale et Psychologique des Salariés ». « Nous intervenons auprès des dirigeants d’entreprises et des employés qui peuvent rencontrer des difficultés de tous ordres. Nous essayons d’apporter des réponses et de la bienveillance auprès des personnes concernées et de leurs familles », souligne Isabelle Innocenti. Sa collègue et proche collaboratrice Anissa Payan renchérit, « nous travaillons sur tous les aspects du bien-être, ou du mal-être, qui se traduisent dans le milieu professionnel mais font l’objet d’interactions avec l’entourage personnel, ascendants, descendants, conjoints. En découlent un mieux-être, un maintien en emploi, une qualité de vie et de performance au travail ».

Santé (invalidité, inaptitude, handicap, addictions), accession ou maintien dans un logement, séparation, parentalité, surendettement, aide aux aidants, préparation à la retraite, conduite du changement, bilans de compétences, assistance au recrutement…, les sujets ne manquent pas, les bonnes volontés non plus.

Retrouver le sens

Peuvent recourir à leurs services les entreprises adhérentes à l’UPV de moins de 50 salariés (avec option pour les autres), celles liées par des conventions spécifiques comme l’AIST, la CPAM, le SDIS (marchés publics gagnés par Enosys), les autoentrepreneurs…, ainsi que les non adhérentes avec des prestations au « coût par coup ». « Nous sommes véritablement interentreprises », revendiquent les deux assistantes sociales, « et identifiées comme expertes dans le monde du travail, grâce à nos compétences internes et en réseau. Nous sommes formées pour cela, mobiles, équipées d’outils numériques modernes, pour recevoir les salariés, les dirigeants, en toute confiance et confidentialité (secret professionnel oblige) ou aller chez eux ». L’adaptabilité aux problématiques, l’échange, la médiation, comptent parmi les vertus requises pour mettre en œuvre leur intelligence de situation, forte de leurs connaissances éprouvées par l’expérience. Les solutions peuvent être individuelles ou collectives, à la faveur de réunions d’information de nature à soulager les ressources humaines internes.

Il y a un avant et un après Covid, constatent-elles, dans la sensibilité accrue des personnes, la nécessité de renforcer la vigilance à tous les niveaux, y compris dans la gestion du télétravail, dans la recrudescence de burnout. « Nous aidons chacun à retrouver du sens, notion qui est devenue essentielle et source de changement », selon Anissa, pour ne pas dire existentielle (l’homme – la femme – n’étant rien d’autre que la somme de ses actes écrivait Sartre…). « La société n’étant pas adaptée à ces changements brutaux, nous accompagnons les démarches par du conseil et avant tout de l’écoute qui représente 50% du travail », affirme Isabelle Innocenti. « Nous l’avons plus particulièrement ressenti durant le confinement, au-delà des précieuses aides juridiques et sociales délivrées par l’UPV ».

A raison de plus de 3 000 interventions par an dans le Var, mais aussi en Corse via une professionnelle in situ, Enosys déploie un savoir bien faire pour mieux être de grande qualité, incluant des bilans chiffrés et des décryptages précis à la demande. Une projection permettant de suivre le bon chemin et de servir de guide aux générations suivantes, en l’occurrence des stagiaires étudiants issus de la région à qui cette expertise interentreprise de terrain n’est pas enseignée à l’école. On ne connaît pas l’avenir, mais il faut s’y préparer. C’est ce que fait (aussi) Enosys…

Repères

Enosys – UPV
237 place de la Liberté 83 000 Toulon
04 94 09 78 78

Olivier Réal
Journaliste économique

A lire aussi

Nouveauté 2023 : un Passeport de prévention des risques

Pour renforcer la prévention des risques en matière de santé et sécurité au travail, la Loi du 2 août 2021 a prévu...

La Boîte Immo met le climat au milieu de son village…

Agence de communication digitale implantée à Hyères et dédiée aux métiers de la transaction immobilière, partenaire numéro un en France des indépendants,...

Le Var donne de l’Elan à la jeunesse «invisible»

L’Imsat, Institut Méditerranéen du sport, de l’animation et du tourisme, pilote le consortium de déploiement du dispositif Elan Jeunes 83, suite à...

David Garavagno, l’entrepreneuriat en ADN

Le nouveau président du Medef Var, David Garavagno, a plus de 20 ans d’entrepreneuriat à son actif dans le domaine de l’immobilier...

Avec Alison Bounce, la photo n’est pas un cliché

Dracénoise d’adoption, Alison Bounce part à la conquête du monde, si possible du silence au regard de sa passion pour les photos...