Accueil Vie des entreprises Var : il suffira d’une Cig’…

Var : il suffira d’une Cig’…

… Il suffira d’une Cig’ pour se réconcilier avec la bonne bière, même si l’on n’est pas fâché ! Celle-ci est artisanale, fabriquée à La Seyne avec des produits bio et le plus possibles locaux, sous l’impulsion de Rodolphe Apparu et de son ami d’enfance Alexandre Chodek, brasseur depuis 25 ans. Avec inspiration partagée, passion pour la Provence, implication qualitative, ils donnent leurs chances aux produits et aux papilles.

Rodolphe Apparu, chef d’entreprise défenseur de l’identité varoise et provençale

Varois d’adoption et par amour pour sa femme sanaryenne, Rodolphe Apparu a cédé à l’appel de la Provence, matérialisée sur ses bouteilles de bières par une cigale en logo, pour ne pas dire en étendard. Fièrement, il hisse les couleurs de l’artisanat et de la proximité avec le terroir, loin de sa première vie dans la finance internationale et la banque, assouvissant ses envies d’entrepreneuriat. Dans ce contexte, la brasserie la Cig’ a vu le jour il y a un an dans la zone des Playes à La Seyne, au centre de son coin de paradis qu’il situe grosso modo entre les Sablettes et Sanary, enrichie des valeurs de l’amitié avec son pote d’enfance Alexandre Chodek, brasseur professionnel. Comme un clin d’œil du destin. « Nos familles sont voisines de longue date et nous nous apprécions beaucoup. Je lui ai donc logiquement proposé de diriger la production ».


Montée naturelle en pression

Un projet pensé, précis, laissant une large part aux belles rencontres avec les clients, les fournisseurs, les distributeurs, la diversification, histoire de pouvoir chanter toute l’année sans être dépourvu. Ainsi, Rodolphe Apparu a acheté des locaux (550 m2 hors bureaux à l’étage)dans la plus grande zone d’activités du département, et du matériel de top niveau sur les conseils avisés d’Alexandre. Soit un investissement de 2 millions d’euros incluant le fonds de roulement. La petite entreprise de 6 personnes aujourd’hui, dont 3 apprentis, est entrée en production en juin 2021. Commençant par 50 000 litres de bière maison au premier exercice, elle envisage de doubler voire tripler en 2022, sachant qu’elle dispose d’une capacité de production de 250 000 litres par an. La montée en puissance se fait progressivement, sereinement aussi, travaillant la qualité du produit final, des matières premières, des process.


En blanche (rafraîchissante et légère), blonde (dorée de type lager), rousse (belle longueur, très équilibrée), triple (puissante, subtile), IPA (aromatique à souhait), mais aussi en bières de saison, toute une gamme est développée sur la base de l’imagination des deux complices et de 25 ans d’expérience s’agissant du brasseur. « J’ai appris le métier dans une grande enseigne internationale de 1996 à 2015, avant de ne plus y trouver mon compte dans l’approche industrielle. Je travaille à l’ancienne, en fermentation basse, avec analyse du malt, affinage durant 5 semaines », commente-t-il, pour résumer le brassage à sa façon, sans filtre, naturel, sans adjonction dans les cuves non plus.


Bière qui mousse amasse la foule

Ses recettes (10 pour le moment) reposent sur des denrées toutes bio et régionales voire varoises (l’orge pur malt est de Vinon par exemple), hormis le houblon qui vient de références du monde entier (à condition qu’il soit bio). L’embouteillage aussi est fait sur place tandis que les étiquettes font rimer artisanal avec provençal. « C’est esthétique, élégant et classe, sans bling bling. Il s’agit d’une vraie identité » revendique Rodolphe Apparu. Le Var y est présent par le n°83 et les emblèmes locaux que sont tour à tour les îles Ricard, les phares, le site des 2 frères, les pointus, les pins du Gaou, le romarin et l’orge de Provence… Sans oublier les créations personnalisées comme la bière du bouliste, conçue pour O’Boulodrome, cave apéro pétanque événementiel au cœur de Toulon, brassée au citron de Menton pour et avec les propriétaires des lieux. Lesquels sont ravis d’avoir leur propre bouteille, ce qui ne les empêche de jouer (…) le jeu et de proposer à leur clientèle une large gamme de Cig’ en pression ou à l’unité.

« Nous comptons une centaine de points de ventes actuellement, poursuit le dirigeant, des cavistes, épiceries fines, des magasins bio, des bars et restaurants, surtout varois, des lieux festifs comme Hallbox’s également à La Seyne, près de chez nous ». Verres, dessous de verres, coffrets, petites et grandes bouteilles, tireuses à bière, limonades bio (les cousines), deux nouvelles bières en conception…, le projet aussi s’affine mais la promesse qualitative demeure. La proximité également, y compris avec les concurrents issus du même segment artisanal, que l’on préfère considérer ici comme des confrères, des alliés aussi dans la prise de parts de marché au monde industriel. « Il y a une demande des consommateurs de brasseurs locaux, de liens avec les circuits courts, de retour aux méthodes traditionnelles. Notre attachement à cela n’est pas incompatible avec la modernité des installations. On ne s’affranchit pas de l’automatisation, on l’accompagne ». En outre, la traçabilité, des marchandises jusqu’aux produits finaux, est appliquée ici en credo par Alexandre. « Le soleil, la mer, une Cig’ : et si c’était le bonheur », est érigé pour sa part en slogan par Rodolphe…

550 m2 de locaux dans la zone des Playes, à La Seyne


Repères
Brasserie La Cig’
Directeur : Rodolphe Apparu
Chef de production : Alexandre Chodek
Capacité de production : 250 000 litres par an
Bières varoises artisanales
Matières premières bio et locales pour l’essentiel
Process maison de fabrication
Possibilités de bières personnalisées
Une centaine de points de ventes dans le Var
Gamme de limonades
154 Avenue du Luxembourg
83500 La Seyne-sur-mer
contact@brasserie-la-cig.fr
https://brasserie-la-cig.fr

Ventes à la brasserie

After work bière/charcuterie/fromage aux beaux jours : mercredi au vendredi de 16h30 à 19h
Visites et dégustations sur rendez-vous
04 94 71 13 79

Olivier Réal
Journaliste économique

A lire aussi

Cyclamens : Morel Diffusion fleurit la terre entière

A Fréjus, en bordure du Reyran sous 3,5 hectares de serres, se préparent et se créent les graines...

Maison Eco 3 transforme des containers maritimes en belles villas tout confort

L’histoire de Maison Eco 3 commence par un rêve, un vrai rêve devenu réalité. Cette nuit qui a changé...

ENVIE VAR, une belle histoire…

Il y a 35 ans, suite à la demande d’un distributeur d’électroménager, débutait à Strasbourg cette initiative citoyenne ENVIE - mettant en...

Hobby Sun : tout pour la piscine

Sylvie Hoyez et son époux Olivier ne regrettent certes pas aujourd’hui leur décision d’avoir acquis la société Hobby Sun fondée en 1988...

Mail Boxes Etc expédie les colis tous azimuts

Respectivement infirmier libéral et administrateur de biens, Hendrik Rouvier et son frère Rémy Rouvier-Reynier ont décidé l’an dernier de diversifier leur champ...